17/09/2012 01:42:40
L'impérialisme est une science génétique.La lutte doit être une science et une conscience génétique
...Soyons rassurés que la lutte aboutira un jour quand et seulement quand la fissure de la mentalité sera fermée hermétiquement à l’impérialisme. Cette possibilité est un challenge à réussir absolument.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Nous avons été farouchement opposés à l’organisation de l’élection Présidentielle dans les conditions inappropriées. Nous nous sommes opposés à la rébellion armée ou à la guerre déraisonnable aux conséquences graves. Nous ne pouvons que demeurer dans notre logique pour interpeller le régime et les autres acteurs sur la nécessité de la vraie réconciliation en Côte-d’Ivoire.

Par ailleurs, nous continuons de spéculer sur les concepts de luttes dont parle tout Ivoirien depuis la crise politico-militaire. Si le mot « lutte » qui fait désormais partie et à juste titre du quotidien de plusieurs milliers de nos concitoyens, consiste à sortir notre pays sous l’emprise coloniale, nous continuons d’exhorter que la vraie lutte qui aboutira pour avoir déjà fait ses preuves ailleurs, reste bien entendu la lutte dont l’objectif premier est le changement des mentalités et non la lutte qui incite aux cycles de guerres inutiles et dévastatrices. Il n’existe pas une seule entité territoriale qui a vaincu l'expansionnisme par la lutte armée. Pourtant plusieurs pays du tiers monde sont partiellement ou totalement indépendants. Comment sont-ils parvenues à ce stade ?

L’impérialisme est une science génétique. La lutte contre l’impérialisme doit être une conscience génétique. Je ne ferai pas l’injure à la capacité de souvenir de mes concitoyens par rapport la traite négrière, à la colonisation certifiée, au travail forcé et autres, dont les maîtres n’ont résisté au temps puisqu’ils ont tous subi le cycle normal de la vie. Cependant la question qui se pose est de savoir pourquoi leurs pratiques résistent-elles encore au temps et sont expérimentées par les milliers de générations qui les succèdent ? Cette question peut démontrer l’aspect scientifique ou génétique des pratiques colonialistes.

J’avais récemment interrogé l’opinion dans l’une de mes déclarations, s’il est possible à ce jour d’avoir recours aux rebellions armées pour changer la nature des régimes en France, en Angleterre, en Allemagne, au Brésil, en Afrique du Sud ect… ? Selon quelques feedback, cette option est totalement impossible à cause de la mentalité très élevée des populations des pays cités. La logique consiste à vouloir forcement comprendre pourquoi ces pratiques qui ne peuvent avoir du succès ailleurs, sont encore monnaie courante dans notre petite partie de la terre et font inconsciemment la fierté de quelques individus?

Des témoignages et des faits soutenus démontrent l’existence ancestrale et permanente de l’impérialisme dans notre société. Loin de vexer les croyances religieuses de chacun, juste un témoignage récemment mentionné par un ami journaliste. Mr Jomo Kenyatta le premier Président du pays d’origine du Président Obama disait « Ils sont arrivés avec des bibles et ils nous ont demandé de fermer nos yeux, quand nous les avons ouverts sur leurs ordres, nos terres et nos richesses étaient déjà dans leurs mains ».

Des agissements très suspectés existent pour démontrer que le tourbillon Ivoirien est purement et simplement l’oeuvre de l’impérialisme. Des faits établissent clairement que le régime Gbagbo substitué par le régime Dramane résulte de la pure volonté de l’impérialisme. Des évidences attestent clairement que le régime Bédié, celui de Gbagbo et l’actuel sont tous des victimes de l’impérialisme, même si le régime Dramane bénéficie pour l’instant de la largesse des maîtres pour des raisons strictement liées a leurs intérêts.

En Europe les auteurs des actes génocidaires depuis la dernière guerre mondiale continuent d’être traqués à ce jour pour subir la force de la loi. Pourquoi les mêmes individus qui traquent les génocidaires de l’époque lointaine pour les punir peuvent-ils étaler des tapis d’honneur pour accueillir les responsables locaux de la rébellion armée? Pourquoi ces Européens qui sont si promptes à exiger des enquêtes impartiales, n’ont-ils jamais voulu savoir la vérité sur la provenance de la logistique militaire des rebelles Ivoiriens ? Qui a détruit les avions et toute la logistique utile de guerre du régime Gbagbo en 2004 et en 2011? Qui a bombardé la résidence présidentielle de la République de Côte-d’Ivoire en avril 2011? Tous ces faits attestent l’implication massive des colonialistes dans le marécage Ivoirien importé d’Europe et les disciples de tous les bords politiques devraient en être conscients.

Mais le débat sur la supposée élection présidentielle de Novembre 2010 doit être dépassé pour démontrer aux vrais commanditaires du conflit Ivoirien, que le peuple de Côte-d’Ivoire a la capacité de transcender. Nous devons nécessairement renoncer au faux débat lié à la fausse élection au risque de nous tromper encore d’ennemi, car l’ennemi est unique et il se bat scientifiquement contre nous tous. En sommes nous conscients tous?

Le combat immédiat qui s’impose à tous les patriotes dignes de Côte-d’Ivoire, doit être celui de surmonter la douleur intense de la guerre importée pour aller à la vraie réconciliation des cœurs, des âmes et des esprits. C’est la seule digne option si nous voulons préserver le peu de ce qui reste à cette nation défigurée par la science colonialiste, car continuer à nous entre-tuer, à nous détester, à nous identifier essentiellement en Ivoiriens du nord, du sud, de l’ouest et ou du centre, serait inconsciemment continuer le sale boulot à la place des impérialistes, qui ne s’intéressent qu’à leurs objectifs de tous les temps, lesquels objectifs consistent à nous maintenir dans l’ignorance totale et dans la distraction permanente afin de nous exproprier de nos terres et leurs richesses abondantes.

Si le patriotisme signifie encore selon le dictionnaire Français « amour sans condition a sa patrie » cela nous amène à affirmer que le patriote reste exclusivement un soldat a l’aptitude très élevée par rapport a sa patrie.

La mobilisation mondiale pour dénoncer l’injustice faite au Président Gbagbo doit continuer, car ce juste combat, loin des armes de destruction, contribue inévitablement au changement de la mentalité. L’absence d’éducation, la croissance de l’ignorance, l’absence de support culturel solide ou en un mot la crise de mentalité est l’unique fissure qu’exploitent sereinement les expansionnistes pour subsister à leurs challenges socio-économiques des époques.

Toutes options de lutte armées en Côte-d’Ivoire contre les impérialistes et leurs affidés me semblent un cycle périlleux, car il faut être en vie pour contribuer au combat scientifique que nous souhaitons. Il faut surtout éviter à notre cher petit pays le cycle vicieux des coups d’états ou chacun se prépare à son tour pour venir enlever l’autre groupe au pouvoir et ainsi de suite. Ce types d’agissements sont simplement le fait de la crise de mentalité qui constitue le vrai problème qu’exploitent pleinement et sereinement les colonialistes qui veillent éternellement aux aguets.

La lutte pour contribuer à l’évolution des mentalités est sans doute la difficile pilule en ce moment à cause des émotions courantes justifiées et des effets secondaires psychologiques et physiques de la rébellion armée ou de la guerre, mais la lutte pour le recyclage des mentalités reste l’option concrète pour l’avenir radieux de notre petit pays. C’est une course de font et non de vitesse. Notre génération à le devoir d’apporter sa contribution scientifique à la lutte afin de la rendre génétique au bénéfice des générations futures.

Soyons rassurés que la lutte aboutira un jour quand et seulement quand la fissure de la mentalité sera fermée hermétiquement à l’impérialisme. Cette possibilité est un challenge à réussir absolument. L’impérialisme reculera de lui même si et seulement si le taux d’alphabétisation, d’individus moins ignorants et très peu manipulables a atteint le seuil de 70 a 90% dans notre pays. Je suis persuadé que l’impérialisme reboursera chemin ou révisera ses méthodes scientifiques lorsqu’il aura affaire à des populations alphabétisées, instruites, moins ignorantes, peu manipulables et fiers de leurs cultures.

Il me semble très illusoire de mener un combat frontal armé contre l’impérialisme avec une population alphabétisée à 15% maximum, donc suffisamment ignorante et très manipulable. Le risque d’être combattu par ses partenaires au front contre l’impérialisme est très élevé à cause de la masse d’incultes, de vulnérables et de manipulables. L’exemple très frais dans les consciences du cas Gbagbo, combattu par l’impérialisme à travers une partie de son propre peuple manipulé devrait servir de guide.

D’autre part, ne serait-il pas réaliste et impératif de mener la vraie lutte pour la vraie indépendance vis-à-vis de l’impérialisme, qui débute scientifiquement par l’éducation, l’autosuffisance alimentaire et sanitaire?

La science impérialiste est consciente de la triste réalité des pays Africains, dont les populations sont encore très analphabètes, donc très manipulables comme l’attestent les cas récents de l’Iraq, de la Libye, de la Côte-d’Ivoire, du Mali ect…

Ce n’était point une bavure de langage quand l’ex Président de la France Mr Jacques Chirac accusait l’ex Président Sud Africain Mr Tabo Beki de ne pas connaître la psychologie des Africains. Il lui parlait astucieusement de la grosse fissure qui bénéficie tristement aux impérialistes. Cette géante fissure n’est rien d’autre que la mentalité rétrograde due à la masse analphabète gravement plus élevée, plus vulnérable et gravement manipulable que le peu d'éclairés complètement submergés.

Compatriotes la lutte scientifique aux conséquences génétiquement transmissibles me semble la meilleure option car les morts ne luttent pas. Il me semble très utopique d’opter pour une lutte armée contre l’impérialisme qui n’est rien d’autre qu’une science génétiquement transmissible. Face a une telle artillerie continuelle, il vaut mieux mettre a contribution les méninges que l’usage exclusif et périlleux des muscles.

Gogoognon
BA (Hons) & MSc en Psychologie

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE