19/09/2012 00:42:27
Confiscation de matériels militaires. La Guinée veut-elle empêcher la libération du Nord du Mali ?
Jusqu’ici, nous avions pensé que le Président bizarrement élu de la Guinée avait un peu de fibre panafricaniste et qu’il n’était pas un esclave de la Françafrique. Mais les derniers événements viennent de nous convaincre que nous nous sommes trompés.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Alpha Condé

Jusqu’ici, nous avions pensé que le Président bizarrement élu de la Guinée avait un peu de fibre panafricaniste et qu’il n’était pas un esclave de la Françafrique.

Mais les derniers événements viennent de nous convaincre que nous nous sommes trompés.

Eh oui. Le Président Alpha Condé aurait confisqué les armes commandées officiellement par l’Armée malienne pour défendre le peuple, empêchant ainsi la libération du Nord de ce pays aux mains de terroristes.

L’information nous a été révélée par l’entourage proche du Président guinéen qui selon les confidences, semble dire qu’il aurait retenu la leçon de l’attaque d’intimidation qu’il a essuyée quelques mois seulement après son élection. Sur cet incident, il nous est rapporté qu’il ne s’agissait pas d’une tentative de renversement du régime guinéen. Il s’agissait plutôt d’une mise en garde contre la propension du Président guinéen à vouloir donner tous les marchés du secteur des mines aux Chinois.

Mais la tempête est passée. Nicolas Sarkozy qui a organisé cette attaque de mise en garde a été dégommé par les socialistes français pour installer un président normalement anormal. C’est vrai. Le Président Condé l’a lui-même confessé : depuis le départ de Nicolas Sarkozy, il dort mieux.

Alors pourquoi a-t-il bloqué les armes destinées à l’Armée malienne pendant que cette Armée subit des attaques commanditées depuis Abidjan et Ouagadougou par les deux frères Mossis ? Qui lui a-t-il donné l’injonction de bloquer ces armes alors qu’il sait que le peuple frère du Mali est en péril et que son Armée a besoin de ces armes pour protéger le peuple et lui restituer l’intégralité de son territoire trucidé par des bandits alcooliques qui se font passer pour des musulmans ? Pourquoi Alpha Condé fait-il cela alors qu’il sait qu’il est impossible à l’Armée dirigée par Amadou Sanogo de faire passer ses commandes d’armes par le Port d’Abidjan car celui qui y a été installé dans le sang des Ivoiriens veut aider à détruire le peu de Mali qui reste au profit des multinationales qui financent l’occupation du Nord de ce pays ?

Est-ce par manque de courage que le Président Condé obéit aux injonctions de Paris et consorts qui estiment que le problème malien ne peut être réglé par la force pendant qu’ils amusent les Africains à faire croire qu’ils vont apporter un soutien logistique à une force d’intervention ouest-africaine et donnent en sous main, mes coudées franches à Blaise Compaoré pour armer les terroristes qui occupent le Nord du pays de Modibo Kéita ?

Trop de questions ont besoin d’avoir une réponse auprès du Président Condé. C’est pourquoi nous appelons toute l’opinion panafricaniste sur cet acte de sabotage auquel s’adonnerait le Président guinéen que nous avons pris à tort pour un panafricaniste.

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises avec nos aînés ! Quelle tristesse !

A Très bientôt.

Hassane Magued

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE