21/09/2012 02:41:18
Accusé d'attentisme, Paul Biya visite le Nord touché par de graves inondations
Le président camerounais Paul Biya a annoncé mercredi la création d’un fonds de soutien aux populations victimes de catastrophes naturelles lors d’une visite mercredi dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord touchées par de graves inondations depuis août, d’où des accusations d’attentisme exprimées par des médias indépendants.
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Paul Biya

Le président camerounais Paul Biya a annoncé mercredi la création d’un fonds de soutien aux populations victimes de catastrophes naturelles lors d’une visite mercredi dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord touchées par de graves inondations depuis août, d’où des accusations d’attentisme exprimées par des médias indépendants.

De retour une semaine auparavant d’un séjour de plus de trente jours à l’étranger, le dirigeant camerounais a décidé la semaine dernière le déblocage d’une aide d’urgence de 1,5 milliard de francs CFA (3 millions USD) au profit des populations sinistrées des régions septentrionales, selon le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary lors d’une conférence de presse le 14 septembre.

Ces fonds comprennent la construction d’une digue-route de 330 km, en réponse à l’effondrement suite aux inondations de la digue de Maga construite il y a 33 ans dans l’Extrême-Nord et rendue fragile à cause de l’usure du temps mais surtout d’un manque d’entretien alors que depuis des années des fissures y étaient signalées.

En plus de quelque 60.000 sans-abri et la destruction de maisons et de plantations, la catastrophe engendrée par ces inondations a causé environ 10.000 réfugiés, installés vers la frontière avec le Tchad voisin, d’après des sources officielles.

"Le gouvernement fera tout pour rétablir (la) situation matérielle", a déclaré le président Biya à Garoua, la principale ville de la région du Nord et la première étape de sa visite septentrionale visant à apporter le réconfort, trois semaines après le début des inondations le 21 août, aux populations de cette partie du Cameroun.

Dans cette ville et ses environs, ce sont plus de 6.000 sans- abri qui sont dénombrés, alors que dans l’ensemble les inondations du Nord et de l’Extrême-Nord ont causé entre une quinzaine et une trentaine de morts, selon des sources différentes.

Aucune évaluation n’a pour l’heure été faite pour déterminer l’ampleur réelle des dégâts, tout comme aucun montant concernant le Fonds de soutien aux victimes des cataclysmes naturelles annoncé dans le discours présidentiel n’a été communiqué.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE