29/09/2012 02:05:17
Cameroun. Le barrage du Lac Nyos risque de rompre, selon un officiel nigérian
L'Agence nationale nigériane de gestion des situations d'urgence (NEMA) a tiré jeudi la sonnette d'alarme face au risque d'un affaissement du Lac Nyos, dans l'ouest du Cameroun.Plus d'un million de personnes et 20 000 têtes de bétail seront affectés par les eaux, a-t-elle affirmé
Pana
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Lac Nyos

L'Agence nationale nigériane de gestion des situations d'urgence (NEMA) a tiré jeudi la sonnette d'alarme face au risque d'un affaissement du Lac Nyos, dans l'ouest du Cameroun.

A l'occasion de la cérémonie de signature du manuel de réponse à la catastrophe du Lac Nyos par les parties prenantes réunies par la NEMA à Abuja, le directeur général de la NEMA, Alhaji Muhammed Sani-Sidi, a dit que cette réunion était essentielle pour anticiper la catastrophe qui pourrait découler d'un affaissement possible du Lac Nyos.

Le lac, qui est situé dans l'ouest du Cameroun, près du Nigeria, couvre une superficie de 1,5 km2 et a une profondeur de 200m.

Le rapport met en garde contre une possible rupture du barrage  du lac dans un délai de 10 ans, ce qui pourrait affecter la Province nord-ouest du Cameroun, les Etats frontaliers au Nigeria, dont Taraba, Benue, Kogi, Adamawa, Akwa Ibom, Cross River et d'autres Etats du Delta du Niger, mais aussi Anambra.

Le directeur général, représenté par son directeur administratif, Dr. Zanna Muhammad, a dit que 'le mur du barrage pourrait s'effondrer en conséquence de l'érosion progressive provoquée par les pluies, le vent et les eaux du lac ou à cause d'une puissante éruption volcanique, d'un séisme ou d'un éboulement de terrain'.

A cause de l'érosion continue du mur, le barrage est sur le point de s'effondrer comme l'avait prédit le rapport 2005 du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

La rupture éventuelle du barrage entraînera le déversement d'environ 55 millions de mètres cubes d'eau qui inonderont les terres situées en aval. On estime que entre la frontière camerounaise et le fleuve Benue, 50 collectivités locales, dont  Katsina-Ala, Kashimbilla, Waya, Manga, Gamovo, Andie, Terwegh et plus de 15 000 hectares de terres seront inondés.

Egalement, plus d'un million de personnes et 20 000 têtes de bétail seront affectés par les eaux, a-t-il affirmé.

Les pertes financières sont estimées en milliards de nairas.

Dans son intervention intitulée 'Manuel de réponse à la catastrophe du Lac Nyos', le directeur adjoint à la recherche, planification et prévision à la NEMA, Benjamin Oghena, a dit que la rupture du barrage entraînerait le déversement de  17 000 mètres cubes d'eau par seconde dans le fleuve Kumbi qui se déverse dans la rivière de Katsina-Ala au Nigeria.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE