29/09/2012 15:10:58
Rebondissement à Accra. Katinan interpellé par Interpol hier
On lui «colle» désormais des crimes de sang. Ouattara, éternel abonné aux raccourcis judiciaires
Le nouveau courrier
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

On lui «colle» désormais des crimes de sang. Ouattara, éternel abonné aux raccourcis judiciaires

L’ex-ministre Katinan Koné a été de nouveau interpellé hier vendredi 28 septembre 2012 à Accra par des agents d’Interpol. Une fois conduit dans les locaux de Interpol Ghana, grande fut sa surprise d’y retrouver des flics ivoiriens mandatés par le pouvoir d’Abidjan. Avec un autre dossier d’accusations contre le porte-parole du président Laurent Gbagbo.

Le régime Ouattara semble progressivement abandonner la piste du crime économique, puisque cette fois-ci, les autorités ivoiriennes accusent Katinan Koné de «crimes de sang». Via Interpol Abidjan, les autorités ivoiriennes ont saisi Interpol Accra, pour obtenir l’extradition par tous les moyens de l’ex-ministre du Budget de Laurent Gbagbo. Dans les locaux de Interpol Accra, l’ex-ministre n’a pas fait d’obstacle à répondre à toutes les interrogations non sans la présence de ses avocats.

Vraisemblablement, le régime Ouattara fuit la voie de la justice, où il ne se sent du tout pas à l’aise, pour emprunter les sentiers des extraditions spectaculaires, comme ce fut le cas en juin dernier pour le ministre Lida Kouassi. Sinon comment comprendre que Ouattara tente par tous les moyens de contourner et la justice et les autorités ghanéennes pour tenter de «traiter» directement avec Interpol Accra. Oubliant que rien ne peut se faire au mépris des lois ghanéennes. Sur son site Internet, Interpol précise bien les limites de son mandat, contenu dans sa «Constitution»: «Toute action est mise en oeuvre dans le cadre des lois existant dans les différents pays et dans l’esprit de la Déclaration universelle des droits de l’homme». Accra n’est pas Lomé encore moins Abidjan, où la justice est sous tutelle politique.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE