02/10/2012 01:52:41
Cameroun. Des coupeurs de route sÚvissent dans le Haut-Nkam
Des bandits ont braqué un véhicule de transport public dans la nuit du 27 au 28 septembre 2012, non loin de Bafang dans le département du Haut-Nkam, emportant près de 10 millions Fcfa.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Des bandits ont braqué un véhicule de transport public dans la nuit du 27 au 28 septembre 2012, non loin de Bafang dans le département du Haut-Nkam, emportant près de 10 millions Fcfa.

Après le braquage des véhicules en provenance de Yaoundé par les coupeurs de route à Bana dans le Haut-Nkam, il y a environ deux mois, les malfrats ont une fois de plus sévi, cette fois à 14 kilomètres plus loin à l’entrée de la ville Bafang,  au lieu dit « Premier pont ».  Des individus non identifiés ont interpelé dans la nuit du jeudi au vendredi 28 septembre 2012, un bus de transport public de l’agence « Papa Gassi voyage » en provenance de Douala.

D’après le témoignage de l’un des passagers dudit véhicule, ces malfaiteurs, près d’une dizaine environ,  ont coupé un grand prunier qu’ils ont jeté à un tournant de la  route pour empêcher le car de circuler.
Ils ont stratégiquement positionné le tronc d’arbre au tournant afin qu’il ne soit pas aperçu à distance par le chauffeur du véhicule qui pourrait envisager de faire demi-tour. Par la suite, munis de fusils artisanaux et de machettes, ils ont pris en otage les passagers du véhicule pendant près de 4 heures.

Après une fouille minutieuse de tous les passagers, ils ont emporté près 10 millions Fcfa. D’après certaines sources, ces malfrats seraient des habitants de la ville de Bafang ayant filé le véhicule depuis Douala. Le préfet du département du Haut-Nkam, Haman Daïrou  une fois saisi, a fait une descente sur les lieux du vol dans la matinée du vendredi 28 septembre 2012 en compagnie du commissaire de sécurité public de Bafang et du commandant de compagnie de la brigade de gendarmerie de la même ville.

De retour de cette descente, une réunion de crise s’est tenue avec pour axe principal, la mise sur pieds des méthodes d’atténuation de l’insécurité qui devient de plus en plus grandissante dans le Haut-Nkam. Au sortir de cette réunion de crise, des enquêtes ont été menées par des policiers du commissariat de sécurité public de Bafang. Selon les dernières informations parvenues à notre niveau, quatre de ces bandits ont déjà été arrêtés. Jusqu’au week-end dernier, ils se trouvaient encore dans les geôles du commissariat de sécurité public de Bafang. Leurs complices courent encore.

Focal. Vol dans le vol

Lorsque le car de transport public de l’agence « Papa Gassi voyage »  est stoppé par les malfaiteurs, certains passagers du véhicule tentent de sauver leur argent. Parmi eux, beaucoup décident de vider leurs poches et leurs sacs pour dissimuler l’argent dans le véhicule. C’est alors qu’un monsieur, dont l’identité n’a pas été déclinée, décide de sortir une partie de son butin afin de cacher dans le véhicule. Alors qu’il protège son trésor, il est découvert par une dame assise derrière lui et portant un bébé.

Sans scrupule, elle va dérober les 300 000 Fcfa du monsieur ; avant de les dissimuler dans les couches de son bébé. Une fois les coupeurs de route partis, le monsieur se met à chercher pendant un long moment son argent. Au lever du jour, pour besoin d’enquête, tous les passagers du véhicule sont au commissariat de sécurité public de la ville de Bafang. C’est alors qu’après une fouille systématique de tous les passagers, le butin est découvert dans la couche du bébé de la dame.

Christelle Ngaleu

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE