08/10/2012 02:49:30
La Centrafrique mobilise un prÍt de 95 millions ? pour se rapprocher de Douala
Afin de réduire de manière considérable les coûts et délais de transport sur le corridor stratégique Bangui-Bouar, le Centrafrique a emprunté 95 millions € (62 milliards FCFA) supplémentaires auprès de la Banque mondiale pour accélérer les travaux de remise en état des routes garantissant ainsi une traficabilité des transports quelle que soit la saison.
Investir au Cameroun
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

 

Route Bangui Douala

Afin de réduire de manière considérable les coûts et délais de transport sur le corridor stratégique Bangui-Bouar, le Centrafrique a emprunté 95 millions € (62 milliards FCFA) supplémentaires auprès de la Banque mondiale pour accélérer les travaux de remise en état des routes garantissant ainsi une traficabilité des transports quelle que soit la saison.

A ce jour, en fonction de la saison, il faut en moyenne 15 à 28 jours pour transporter un conteneur de 20 tonnes de Douala (Cameroun) à Bangui (Centrafrique).

En juillet dernier, le conseil d’administration de la banque avait approuvé un appui de 125 millions $ au Centrafrique pour accompagner le Projet de facilitation du transport et du transit de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) qui comprend entre autre la remise à niveau du réseau routier Douala – Bangui.

« Une logistique efficace de transit est indispensable pour les pays enclavés de la région (République centrafricaine et Tchad) dont les principaux centres d’affaires sont situés à au moins 1500 km du port le plus proche, qui est celui de Douala au Cameroun » avait expliqué la directrice du département d’intégration régionale en Afrique pour la Banque mondiale, Elizabeth Lule.

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE