09/10/2012 03:38:48
Blé Goudé. Mise au point relatif au prétendu rapport d'experts de l'ONU
Selon la chaîne française d'information RFI, un rapport pondu par un prétendu  groupe d'experts se réclamant de l'ONU, me met en cause dans un projet de déstabilisation de la Cote d'ivoire, mon pays.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Selon la chaîne française d'information RFI, un rapport pondu par un prétendu  groupe d'experts se réclamant de l'ONU, me met en cause dans un projet de déstabilisation de la Cote d'ivoire, mon pays.

Ce rapport nous paraît aussi léger, mensonger  que ridicule.  Il met à nu les intentions de ses rédacteurs , faisant partie de ces soit disant experts qui, sous le couvert d'organisations internationales, font le tour des pays africains  dans le seul but de créer deux entités , deux camps antagonistes pour alimenter les conflits qui détruisent notre continent.  

Ces pseudo experts se croient obligés de stigmatiser d'un côté , les méchants, qui s'organisent pour déstabiliser leur pays, et de l'autre côté , les bons, qui travaillent pour le développement et la stabilité du pays. Et dire que tous ces rapports truffés de mensonges et de contrevérités , sont rédigés au bout d'un séjour passé dans des hôtels les plus huppés de nos capitales, sans jamais prendre la peine de se frotter aux réalités situationnelles.  

Chers messieurs ayez pitié de la Cote d'ivoire et de son peuple, qui paient aujourd'hui le lourd tribut des mensonges que vous avez déversés à travers vos "dictées préparées " que vous appelez abusivement rapports. Je vous invite à aider à rapprocher les ivoiriens, à interpeller le pouvoir en place à respecter les droits de l'homme et les libertés individuelles et collectives, au lieu de continuer à faire la honte des organisation que vous êtes sensés représenter.

Les observateurs de l'actualité sur le continent africain peuvent ils vous prendre au sérieux malgré leurs efforts, quand vous accusez dans votre prétendu rapport les pro GBagbo d'être de connivence avec le mouvement islamiste ANSAR DINE qui occupe le nord du Mali  et la junte malienne qui milite pour le rétablissement de l'intégrité territoriale de ce même pays ?  À partir de cette observation seulement , aucune personne lucide ne saurait accorder de crédit à la suite de votre "dictée préparée " qui joue sa partition dans le programme d'éradication des pro GBagbo. 

En ce qui me concerne ,  je vous le répète à toutes fins utiles que l'utilisation des armes comme moyens de conquête du pouvoir est contradictoire aux principes qui fondent mon entrée en politique. Et vous ne réussirez pas a m'attribuer une autre voie . C'est  pourquoi je rejette en bloc les accusations fantaisistes et orientées que porte contre moi ce fameux rapport dit secret.  Je milite pour le retour de la paix dans mon pays et je continuerai d'appeler à un dialogue sincère et honnête entre le pouvoir et l'opposition dans le respect des convictions de chaque entité . Je reste convaincu que tous, finirons par l'admettre quand passeront ses moments d'euphorie et de campagne de communication . Cette voie  n'est pas une option, c'est un impératif. Je demande à l'ONU et à toutes les organisations internationales et nationales qui s'intéressent à la crise ivoirienne, d'aider notre pays à rapprocher ses filles et fils. Tel est mon vœu ! Le reste n'est que la suite logique de la campagne de diabolisation dont je suis victime depuis le début de la crise que vit mon pays.

Charles Blé Goudé

Opposant Politique en exil forcé

---

La dépêchede RFI.

 

Mali : les opposants ivoiriens seraient en contact avec la junte militaire et Ansar Dine

Le média RFI affirme aujourd’hui, selon un rapport confidentiel du groupe d’experts de l’ONU sur la Côte d’Ivoire, rendu public le 5 octobre par RFI, que des leaders pro-Gbagbo exilés en Afrique de l’Ouest auraient établi des relations avec la junte malienne et les jihadistes d’Ansar Dine.

Le rapport de l’ONU établirait qu’à la fin du mois de juin 2012, une réunion se serait tenue entre cinq membres de la junte malienne, dont notamment le capitaine Sanogo et deux représentants de Damana Pickass, un leader pro-Gbagbo réfugié au Ghana, afin d’établir des opérations de déstabilisation qui compromettraient les efforts de la CEDEAO au Mali.

Le rapport de l’ONU révélerait également que les deux représentants de Damana Pickass se seraient aussi entretenus avec un représentant d’Ansar Dine afin de discuter « la mise en œuvre d’une possible coopération future […] en vue de menacer la paix et la sécurité dans la sous-région ». Ce rapport devrait être débattu dans les prochains jours au Conseil de sécurité de l’ONU. (Source : RFI)

 

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE