09/10/2012 04:28:14
Nouveaux gisements de pétrole et de gaz découvert au Cameroun
La découverte a été faite à la suite du forage en offshore du puits d'exploration Padouk-1X, dans le bloc Iroko, bassin du Rio del Rey, par Addax Petroleum, une filiale à 100% du groupe chinois Sinopec. Cette filiale détient l'autorisation exclusive de recherche d’Iroko, du permis d'exploration Ngosso et de la concession Mokoko Abana, dans le bassin du Rio del Rey. Un bassin qui a une production moyenne de 16 000 barils par jour.
Agence Ecofin
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

 

Addax Petroleum

Le directeur général de la Société nationale des hydrocarbures du Cameroun (SNH), Adolphe Moudiki, et le président d'Addax Petroleum Corporation, (Addax Petroleum), Yi Zhang, ont annoncé le 24 septembre dernier la découverte au Cameroun de 20 millions de barils d'huile et 200 milliards de pieds cubes de gaz (5,66 milliards de m3).

La découverte a été faite à la suite du forage en offshore du puits d'exploration Padouk-1X, dans le bloc Iroko, bassin du Rio del Rey, par Addax Petroleum, une filiale à 100% du groupe chinois Sinopec. Cette filiale détient l'autorisation exclusive de recherche d’Iroko, du permis d'exploration Ngosso et de la concession Mokoko Abana, dans le bassin du Rio del Rey. Un bassin qui a une production moyenne de 16 000 barils par jour.

Le puits Padouk-1X, dont le forage avait démarré le 10 juillet 2012 avait atteint la profondeur totale de 2 616 mètres avant d’être suspendu en septembre 2012, a rencontré des hydrocarbures dans six réservoirs, dont 38,6 m TVD de hauteur nette d'huile et 65,1 m TVD de hauteur nette de gaz, indique Addax Petroleum. « Les réserves récupérables (cas médian) sont estimées à 20 millions de barils d'huile et 200 milliards de pieds cubes de gaz. Ces estimations de volumes récupérables n'incluent pas les réserves additionnelles qui seraient mises en évidence pendant la phase d'appréciation prévue en 2013 », précise le communiqué conjoint des deux entreprises.

« Addax Petroleum et la SNH restent déterminées à apporter leur contribution à la valorisation de la ressource pétrolière au Cameroun, et se félicitent du fait que la découverte de Padouk-1X ait couronné leurs efforts. Cette découverte vient supporter notre stratégie de freiner le déclin de la production observé dans le champ mature de Mokoko Abana, et favoriser une augmentation à long terme de la production, en lançant un important programme d'optimisation de la production dans les champs existants, mais également un programme ambitieux d'exploration et d'appréciation », ont commenté Adolphe Moudiki et Yi Zhang.

La SNH estime que la production nationale de pétrole pourrait passer de 63.211 b/j au 31 décembre 2011 à 90.000 b/j environ à la fin de l’année 2012. 

Dans une interview récemment publiée sur le site web de la compagnie, Adolphe Moudiki, affirmait que la Snh s’atèle à augmenter les réserves nationales en intensifiant la recherche pétrolière. « Ainsi, en 2012, les programmes de travaux des opérateurs prévoient une douzaine de forages d’exploration au total. Parmi ces puits, celui prévu dans la zone Zina- Makary du bassin de Logone Birni est très attendu, en raison des résultats très prometteurs du premier puits réalisé l’année dernière dans cette partie de la Région de l’Extrême Nord», indiquait-il.

 

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE