10/10/2012 02:31:29
Albatros. 15 ans de prison pour Mebara, Otelé Essomba libre
C’est le verdict attendu pendant plus de 3h de temps à l’audience du lundi 08 octobre 2012 et qui a finalement été lu aux environs de minuit. L’acquittement pour Otelé Essomba, 10 ans d’emprisonnement pour Mendounga et 15 ans pour Atangana Mebara, avec pour les deux derniers, des dommages et intérêt de près de 291 millions Fcfa à payer.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

 

Atangana Mebara

C’est le verdict attendu pendant plus de 3h de temps à l’audience du lundi 08 octobre 2012 et qui a finalement été lu aux environs de minuit. L’acquittement pour Otelé Essomba, 10 ans d’emprisonnement pour Mendounga et 15 ans pour Atangana Mebara, avec pour les deux derniers, des dommages et intérêt de près de 291 millions Fcfa à payer.

C’est autour de minuit, mardi 9 octobre 2012, que tombe enfin le verdict dans le cadre de l’affaire Mebara en appel. C’est une salle presque vide qui l’accueille, alors que presque tous les curieux ont regagné les domiciles. Contrairement aux autres jours d’audiences, ce n’est plus à 11h que les accusés ont fait leur entrée dans la salle. Mais plutôt vers 16h, qu’ils sont arrivés, toujours autant gardés. Ils n’auraient pas pu être plus pressés, car sur les lieux depuis 11h ce matin, le reporter a pu apprendre que, la collégialité était en grande concertation. Ce n’est que vers 19h10 que l’audience est rouverte, mais, elle est suspendue environ 1h de temps plus tard (vers 20h30), après lecture du délibéré de la collégialité et les nouveaux réquisitoires et plaidoiries des différentes parties. « L’audience est suspendue et elle reprendra tout à l’heure », annonce alors la juge Berthe Mangue avant de quitter la salle.

Ce « tout à l’heure », l’assistance l’attendra longtemps. Après environ une heure, s’ouvre déjà une nouvelle affaire, celle du Crédit foncier contre Etat du Cameroun. Alors qu’elle se déroule, les accusés et leurs familles sont en alerte, guettant toutes les réactions, pour qu’enfin, Emmanuel Arroyé, président de la Cour et président de la collégialité dans cette autre affaire suspende l’audience pour que soit donnée la sentence. C’est finalement aux environs de 23h et 40 minutes que l’audience est suspendue et à minuit, la sentence tombe, aux regards des précédentes propositions : on le sait déjà, Hubert Patrick Marie Otelé Essomba est définitivement acquitté. Le sort de l’ambassadeur Jérôme Mendounga et Atangana Mebara seul est attendu.

Le premier écope de 10 ans de prison ferme comme en premier ressort et le deuxième, acquitté par le tribunal de grande instance du Mfoundi s’en tire plutôt mal, il prend 15 ans d’emprisonnement ferme. Les condamnés doivent payer amendes, dommages et intérêt à l’Etat du Cameroun. Le tout pour un montant d’environ 291 millions Fcfa, reparti comme suit : les 121 millions Fcfa détournés à restituer, 100 millions de Fcfa en guise de dommages et intérêt à payer à l’Etat du Cameroun et environ 70 millions de Fcfa comme frais et honoraires à payer aux avocats et différents interprètes dont les services ont été sollicités tout au long de ce procès. Kévin Joseph Wolls lui, est condamné par défaut à la prison à vie.

Calme et réconfort

Avant la reprise de l’audience contre toute attente, c’est Jean Marie Atangana Mebara qui va vers sa famille pour les rassurer et les réconforter. « Je vous exhorte au calme. Restez calme, quelque soit l’issue de la procédure, car nous savons tous depuis l’ouverture de cette affaire en appel, ce qui en ressortirait. On a tous été préparé, et on sait qu’il en ressortirait rien de bon. Et même si j’étais reconnu non coupable, vous savez bien que je ne sortirais pas tout de suite de prison, parce qu’il y a un autre chef d’accusation qui m’y maintient… », disait-il à l’endroit du chef de famille. A la reprise, Berthe Mangue, présidente de la collégialité, a tout de suite débuté la lecture de la décision, s’attardant point par point sur tous les chefs d’accusations. Au sujet des 31 millions de dollars (soit 24 milliards de Fcfa), c’est l’échange de la correspondance du 14 mai 2003 entre Kévin Joseph Wolls et Atangana Mebara qui matérialise la tentative de détournement. Ladite correspondance autorisait notamment le recouvrement des frais détenus par Gia par Apm. De ce fait, tous deux ont été reconnus coupables de tentative de détournement de la somme de 24 milliards  Fcfa.

A propos des 121 millions, il est reproché à Jérôme Mendounga d’avoir logé lesdits fonds dans son compte personnel et de l’avoir utilisé à d’autres fins. Le lien avec l’ex-Sgpr, c’est qu’il a donné son accord pour certaines de ces dépenses notamment le rapatriement du corps d’un Camerounais décédé à l’étranger et que de ce fait, il a validé les dépenses qu’effectuait Mendounga. Pour ce qui est du cas d’Otelé Essomba, il a été reconnu qu’il n’est à aucun moment intervenu dans les transactions entre Atangana Mebara et Kévin Joseph Wolls.

A leurs endroits, à l’exception d’Otelé Essomba dont aucune charge n’a été retenue à son encontre, le ministère public, s’appuyant sur les articles 184, 74, 94 et 96 du Code de procédure pénale, ont requis à leur encontre la peine à vie. La partie civile elle, a exigé en plus, des dommages et intérêts à hauteur de 547 781 180 Fcfa. Me Ekani, conseil d’Atangana Mebara, s’est abstenu de présenter ses circonstances atténuantes. Me Mben et Me Nyabia s’y sont volontiers pliés pour le compte de Mendounga, ce qui lui a valu juste le maintient de la même peine que celle du Tribunal de grande instance, mais juste des amendes en plus. Sans perdre davantage de temps, ils ont dit leur intention de pourvoir cette décision en cassation devant la Cour suprême.

Florette Manedong 

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE