12/10/2012 15:17:50
L'Europe prix Nobel de la Paix pour leur discrétion à faire la guerre
Pour avoir pacifié un continent coutumier des guerres... toujours en cours, mais sociales, et contre la Libye, la Syrie, l'Iran, et le reste du monde.
Wikistrike
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

 

Soutien aux rebelles syriens qui assassinent sans vergogne.

Grèce, Espagne, Italie, Portugal défoncés par l'UE et l'Allemagne qui met des millions de citoyens à la rue et dans la rue.

L'Europe qui laisse les laisse crever de faim

La belle Europe qui vend ses pays aux Goldman Sachs boys.

Hongrie en pleine dictature.

La France qui se fait la côte d'Ivoire et la Lbye. 

Le Royaume-Uni qui attaque la finance européenne pour sauver leur peau.

L'UE qui s'empare du pouvoir des citoyens grâce au traité budgétaire européen qui enlève aux assemblées leur autorité.

L'Europe qui cache une arme bactériologique aux Pays-Bas capable de décimer la moitié de l'humanité.

L'Europe en guerre contre ses agriculteurs, car leur interdisant de resemencer leurs propres semences et qui va interdire les potagers chez les particuliers...

L'Europe, premier livreur d'armes dans le monde.

L'Europe qui hésite à faire entrer la Turquie en plein combat avec  la Syrie.

L'Europe qui pique les richesses de l'Afrique en employant des millions d'enfants esclaves. L'Europe qui a vendu le Congo à la Chine. L'Europe qui va partir au Mali, l'Europe qui a créé AQMI, l"Europe qui... l'Europe qui... 

Ah l'Europe...

article_unioneuropeenne.jpgLe prix Nobel de la Paix 2012 a été attribué, ce vendredi, à l'Union européenne (UE), actuellement secouée par la crise dans la zone euro mais créditée pour avoir pacifié un continent coutumier des guerres. Cette annonce officielle, faite à l'Institut Nobel d'Oslo, vient confirmer ce que laissait pressentir la télévision publique norvégienne NRK, un peu plus tôt dans la matinée.

Ce prix Nobel survient à un moment où l'unité européenne est mise à rude épreuve par la crise dans la zone euro. Il vient saluer un projet initialement conçu pour empêcher de nouvelles guerres sur le Vieux Continent et contribuer ainsi à stabiliser l'Europe, en contribuant «pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l'homme en Europe», a expliqué le Comité Nobel. A noter que la Norvège, pays hôte du Nobel de la paix, n'est pas membre de l'UE.

Qui pour récupérer le prix?

L'Union Européenne succède ainsi à trois femmes, Ellen Johnson Sirleaf, Leymah Gbowee et Tawakkol Karman, qui avaient reçu cette distinction en 2011, pour leur lutte non violente pour le droit des femmes.

Après l'annonce, le président du parlement européen, Martin Schulz, s'est dit ce vendredi «profondément ému et honoré» après l'attribution du prix Nobel de la paix à l'Union européenne. Ce qui constitue à ses yeux la reconnaissance des efforts de réconciliation entrepris par les Européens après la Seconde Guerre mondiale. «La réconciliation est l'essence même de l'UE. Cela peut être une source d'inspiration. L'UE est un projet unique qui a remplacé la guerre par la paix, la haine par la solidarité», a écrit Martin Schulz sur Twitter.

Reste maintenant à décider lequel des représentants de l'Union européenne viendra récupérer le prix. 

Source: 20minutes

Indigné de n'être pas nommément cité pour le Nobel de la Paix, BHL envisagerait une intervention militaire sur Oslo. 

Un petit rappel de Christine Lagourde qui sent la poudre (en date d'aujourd'hui)   

FMI/Lagarde: la dette des pays riches proche des niveaux de "temps de guerre" 

Tokyo (awp/afp) - La dette publique accumulée par les pays riches s'approche des niveaux atteints en "temps de guerre", a estimé vendredi la directrice générale du FMI Chistine Lagarde, estimant que cet "obstacle" ne pourra être surmonté qu'en empruntant "un chemin étroit"

"Le plus grand obstacle (à la croissance, ndlr) sera sans doute l'immense héritage légué par la dette publique qui atteint maintenant en moyenne 110% (du produit intérieur brut, ndlr) dans les pays développés, quasiment un niveau de temps de guerre", a déclaré Mme Lagarde à Tokyo devant les représentants des 188 Etats-membres du Fonds, réunis en assemblée plénière. 

Selon les prévisions du FMI publiées cette semaine, la dette publique dans les pays développés devrait dépasser 110% cette année et 113% en 2013. Au Japon, ce ratio devrait s'élever à 236,6% en 2011. 

D'après Mme Lagarde, s'attaquer à cette dette avec une croissance atone sera "incroyablement difficile" et nécessite de trouver "le bon rythme" de réduction des déficits. "C'est un chemin étroit, probablement un long chemin et pour lequel il n'existe pas de raccourcis", a-t-elle estimé. 

La patronne du Fonds a par ailleurs de nouveau appelé à réformer un système financier qui "n'est toujours pas plus sûr" qu'au moment de la faillite de la banque américaine Lehman Brothers en 2008, qui a déclenché la crise financière.

"Les excès continus et les scandales montrent que la culture (de la finance, ndlr) n'a pas réellement changé", a déclaré Mme Lagarde. 

Le système "est encore beaucoup trop complexe, les activités sont encore trop concentrées dans de grands établissements", a-t-elle précisé, ajoutant que le spectre de banques "trop grandes pour faire faillite" (+too big to fail+) continuaient à "hanter" le secteur. 

Source: Romandie

 

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE