20/10/2012 06:15:20
Changement de régime, un impératif au Kamerun!
S' il y a une chose que je reprocherai à de nombreux kamerunais c´est leurs mentalités obsolètes et vindicatives face au débat. Ils ont vraiment la spécialité de fuir tout débat constructif au sujet de leur pays mais se déchirent les boubous dans des débats des pays voisins et lointains. Pour quoi?
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

S' il y a une chose que je reprocherai à de nombreux kamerunais c´est leurs mentalités obsolètes et vindicatives face au débat. Ils ont vraiment la spécialité de fuir tout débat constructif au sujet de leur pays mais se déchirent les boubous dans des débats des pays voisins et lointains. Pour quoi? Je ne saurai réellement le savoir. Mais ma petite opinion à cette question c’est que le kamerunais a peur d’affronter ses propres démons. Peur de prendre ouvertement position, peur de dire et de soutenir son opinion.

Il y a une campagne d’épuration politique au Kamerun sous couvert de „ l’opération épervier“ n’en déplaise ceux qui défendent le contraire. 

Néanmoins, nous devons admettre que ceux qui croulent dans nos différentes prisons ne sont pas des sains. Ils ont volé  beaucoup de notre argent, l’argent de la république et doivent répondre de leurs actes devant la justice. Mais surtout rembourser ce qui reste en leur possession.

Tout de même, le plus intriguant c’est cette justice sélective bien pensée et mise en place par le régime qui démontre suffisamment que certains criminels de la république, que nous connaissons tous et dont j’éviterai de nommer ici jouissent de leur liberté pendant que certains de leurs amis sont en prison pour les mêmes motifs. Si l’on voudrait convaincre les kamerunais et donner une crédibilité à „l´opération épervier“ alors tous ceux qui ont fait partie des gouvernements du renouveau y compris le président Paul Biya doivent répondre devant la justice kamerunaise, pour détournements illicites de fonds publics. Sinon, oui, disons-le sans peur ni froideur „l´opération épervier“ prend toute les dimensions d’une pure épuration politique.

Par ailleurs,  nous devons reconnaitre qu´elle a un mérite. C’est celui d’aider en partie les kamerunais à mettre sous contrôle certains barons de ce régime. Car le départ imminent de Biya en soi n’est pas une solution finale aux problèmes auxquels les kamerunais font face parce que c´est un changement complet de régime dont le Kamerun a besoin.

Un pays géré par une minorité qui confisque toutes les richesses, crée et entretient une misère artificielle des populations pour les tenir soumises, pour animaliser les citoyens n’a aucun autre nominatif que la DICTATURE. Le plus étonnant et pitoyable c’est que ce n’est qu’une centaine de familles qui tient 20 millions de kamerunais en otage. Comment est-ce possible?

Dans ce sens, le changement de régime au Kamerun est donc impératif, et je suis d’accord avec ceux qui disent qu’il ne faut pas attendre la fin du mandat truqué de l’actuel président pour mettre fin à ce holdup. 

C’est spécialement à l´entourage de Biya qui fait son régime que les kamerunais doivent s’attaquer.

Changer de régime ne va pas résoudre tous les problèmes de ce pays certes, mais il permettra d’affronter ces problèmes avec une vision différente. Parce que de nouveaux hommes apportent toujours des solutions nouvelles. Ils ne pourront pas résoudre tous les problèmes du Kamerun mais auront quand-même la possibilité de les lire sous un autre angle, avec de nouvelles énergies  et cela sera que bénéfique pour notre pays.

Question de responsabilité

Quand l’on se réveille et lit, reçoit des coups de fils qui l´informent qu´on a condamné les faux coupables de vol du bébé de Vanessa Tchatchou à 25 et 20 ans de prisons ferme  alors que nous savons tous que les vrais coupables sont libres de tout mouvement et narguent ceux qui dénoncent cette affreuse, scabreuse et inhumaine situation dans la quelle des réseaux bien huilés de trafiquants d´enfants ont mis Vanessa et tous ceux qui la soutiennent, je refuse de croire. Oui, je refuse de croire que nous acceptons cette justice sélective et abominable qui n’a d’autre nom que celui l’injustice. Parce que je sais que plus qu´il y a un an, Vanessa Tchatchou est au bout du désespoir. Un désespoir qui pourra emporter toutes les autres mères victimes de cet ignoble et inhumaine pratique qu´est le trafic des nourrissons et des humains dans notre pays!!!

J´interpelle par ailleurs tous ceux qui soutiennent la jeune Vanessa  à se joindre à moi afin de contester cette mascarade judiciaire avec la dernière énergie. Parce que Vanessa a le droit de connaitre la vérité et de prendre sa fillette  toujours séquestrée par la magistrate Ateh Ndikoun dans ses bras.

Quand l´on se réveille et apprend que  prendre une douche à Yaoundé est devenu un luxe. S´éclairer à la lumière électrique tout un autre. Pourtant à chaque fin de période, les consommateurs reçoivent des factures qu´ils se sentent obligés de payer, j´ai envie de dire: Non, ne vous sentez plus obligés. On paye un service que l´on aura utilisé avec des preuves d´utilisation. J´aurai été informée par une proche qui confirme qu’à chaque fois qu´elle voulait s´opposer à la facturation frauduleuse de ses factures d’eau, elle se fait dire que c´est son problème si elle laisse son robinet ouvert toute la journée. Bon sang! Comment peut-ton laisser un robinet ouvert dans une maison toute la journée sans s´en apercevoir?

Les coupures intempestives d´eau et d´électricité facilitent par la même occasion  des incidents tels que les viols et les agressions dans nos quartiers.

Le 17/10 une fille dans un quartier de Yaoundé á la recherche de l´eau, s´est faite violée en pleine journée par un individu qui lui a proposé d´aller puiser de l´eau dans un puits de sa concession. Naïvement et dans l´espoir de pouvoir enfin de laver après quelques jours passés sans eau, elle lui fait confiance et le suit. A son retour, elle est en larmes et tient son sceau vide et raconte à ses voisins le malheur qui lui ait arrivée.

Ceci est inacceptable, rebellant et demande des actions inédites et immédiates.

Comment peut-on manquer de l´eau potable au Kamerun alors que notre pays est la 5ème réserve d´eau mondiale?

Qu´attend le syndicat des consommateurs pour se pencher sur ces abus de la Camwater et AES-Sonel problème afin de limiter la catastrophe?

Il n´est plus à démontrer que les factures d´eau et d´électricité se payent au Kamerun non pas parce que l´on consomme  ces services mais parce qu´on est abonné  á  ces services.

J´ai envie de dire: zéro eau - zéro électricité - zéro facture payée á la Camwater et á AES-Sonel!!!

Lorsqu´on installe des radars sur un “axe lourd“  alors que la route est impraticable aux fins d´extorquer quelques billets aux chauffards que je ne défends pas bien entendu au vu du nombre de morts que font nos routes tous les jours, j´aimerais saluer l´initiative mais si je le faisais cela sera encourager l´amateurisme. Parce que les grands délinquants  routiers sont bel et bien les chauffeurs de grumiers, les agences de voyages qui obtiennent des autorisations fantaisistes, les agents des péages qui nous ont volés depuis une vingtaine d´années sous le regard complice de la police de notre pays. 

A quoi a servi l´argent des ces péages qui se comptabiliserait en centaines de milliards de nos francs?

Tous les agents de l´Etat nous volent, du simple percepteur de la mairie au président de la république et pensent que nous ne nous en rendons pas compte. Toutes les entreprises étrangères nous volent surtout celles de services (comparons seulement le coût d’un appel téléphonique où de l’internet pour ne citer que ceux-ci en plus de l’eau et l’électricité).  Nous pouvons donc nous prêter au jeu de compter combien de places dans nos prisons ou de nouvelles prisons il faut construire pour les contenir.

Appel au boycott

Oui, j’ai envie d’appeler au boycott de tous ces services.

J’ai envie de dire aux parents et aux femmes kamerunaises, ne payez plus ces factures, n’allez plus au marché pour un temps.

Aux élèves, étudiants et enseignants, j’ai envie de dire séchez les cours pour un temps. 

Aux infirmiers et médecins, j’ai envie de dire arrêtez les soins pour un temps.

Aux douaniers et aux agents des impôts, j’ai envie de dire, n’allez pas au travail pour un temps.

Aux agents des aéroports, j’ai envie de dire restez chez vous pour un temps.

Mais faites-le tous au même moment pour que l’effet de masse mette en branle ce régime qui nous nargue et nous rit au nez. 

Ce régime qui nous animalise et nous opprime parce qu’il pense que nous n’avons aucune défense et aucune issue...ces quelques centaines de personnes qui tiennent 20 millions de kamerunais en otage, assassinent, violent et torturent ceux qui ont le courage de leur dire non!!!

C’est un boycott en masse notre arme!!! Oui, la révolution douce est possible!!!

Qu’ils viennent nous sortir de chez nous pour aller travailler s’ils en sont capables. Mais en attendant restons chez nous pour un temps et soyons solidaires.

Voici que se dessine ce qui s´est passé en 1982 sous nos yeux sans que nous osions lever  les voix. Voulons-nous nous rendre complices d´un tel complot contre les peuples du Kamerun?

Non, nous ne devons plus laisser s´accomplir un tel dessin. Non, ne  nous laissons plus, imposer un président de la république. 

Jamais, ne permettons plus jamais qu'un pays quel qu´il soit nous impose un président. La dernière fois était avec l´actuel président Biya parce que de millions d´entre nous n'avaient que quelques années seulement á l´époque. Nous avons grandi aujourd’hui et  nous choisirons désormais nous-mêmes nos dirigeants par la voix qui nous semblera la plus légitime. C´est notre droit et notre devoir de citoyen. Et ce droit nous devons le réclamer collectivement comme le droit à la vie, à la famille, à l’enseignement, à la santé, à la liberté d’opinion…!

Oui, ce devoir de choisir nos dirigeants nous devons l’accomplir comme celui de nous acquitter de nos taxes, de la protection de notre patrimoine national, de l’éducation et la protection de nos enfants!

Oui, disons TOUS jamais plus jamais ça !!! C´est possible, c´est responsable et c´est citoyen !!!

Patty Bebe

 

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE