23/10/2012 01:30:47
Bénin. Boni Yayi échappe de justesse à un assassinat
Un vaste complot contre le Président de la République, Boni Yayi a été démantelé dans la nuit de dimanche par les services de renseignements généraux et le commissaire central de la ville de Cotonou. Suite aux enquêtes des présumés auteur et co-auteurs de la tentative d'empoisonnement de Boni Yayi en Belgique
koaci
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Boni Yayi

Un vaste complot contre le Président de la République, Boni Yayi a été démantelé dans la nuit de dimanche par les services de renseignements généraux et le commissaire central de la ville de Cotonou. Suite aux enquêtes des présumés auteur et co-auteurs de la tentative d'empoisonnement de Boni Yayi en Belgique: Mlle Zoubératou KORA SEKE, Maître d’Hôtel et nièce du Président de la République Dr Ibrahim MAMA CISSE, Médecin personnel du Président de la République - M. Soumanou MOUDJAÏDOU, ancien ministre de Boni Yayi et actuellement DG de la SODECO ont été arrêtés.

Récupérer le port et la filière coton. C’est ce qui serait à la base d’une tentative d’assassinat qui serait commanditée par Patrice Talon et presque mise en œuvre par l’entremise de la nièce de Boni Yayi et de son médecin personnel. Les deux ont été mis aux arrêts hier puis écoutés par la police. Il en est de même pour l’ancien ministre du commerce, Soumanou Moudjaïdou tombé entre les mains de la police hier matin.

Il est soupçonné d’avoir servi à transporter le poison qui devrait être administré par le médecin spécial du Président de la République. Selon la version qui s’échappe pour le moment des milieux de l’enquête, le médecin spécial du Chef de l’Etat a été contacté par l’entremise de l’ancien Ministre Issifou Soumanou MOUDJAIDOU (actuel DG de la SODECO). Il se serait vu proposer contre un milliard de FCFA d’administrer au Chef de l’Etat un poison lent qui le rendrait inapte à gouverner.

Selon les milieux de l’enquête, fin septembre 2012, une rencontre aurait eu lieu à New York qui a réuni les sieurs BOCO Olivier (DG de l’Association Interprofessionnelle du Coton) et Soumanou MOUDJAIDOU. Une autre aurait eu lieu à Bruxelles le 17 Octobre 2012 avec la présence effective de Monsieur Patrice TALON. C’est par Moudjaïdou Soumanou que le médecin du Chef de l’Etat aurait reçu le poison. Sur le plan clinique, les poisons auraient pour but de provoquer un traumatisme mental et même de porter atteinte à la vie du Chef de l’Etat.

Une fois ce but atteint le Président de la Cour Constitutionnelle mettrait fin au mandat du Président Boni YAYI en le déclarant inapte à gouverner. Selon les informations qui nous sont parvenues, Soumanou MOUDJAIDOU serait passé aux aveux. Il est aujourd’hui impossible de vérifier ces faits gravissimes. Pour l’heure, les principaux concernés sont aux mains de la police. Quant à Patrice Talon et Olivier Boco, ils sont toujours à l’extérieur du pays.

Si les mobiles qui sont prêtés à Patrice Talon se justifiaient, cela voudrait signifier qu’il a voulu récupérer la filière coton ainsi que le port qui lui ont été arrachés il y a quelques mois. Soumanou Moudjaïdou est un ancien ministre de Boni Yayi. Il dirige depuis 2008 la Société de développement du coton (SODECO) détenue à 51% par Patrice Talon qui en est d’ailleurs le président du Conseil d’administration

Sékodo

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE