24/10/2012 02:02:24
Vidéo du jour. Franc CFA: l'autre discours
Se libérer de la servitude monétaire et mentale: le mode d'emploi
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Se libérer de la servitude monétaire et mentale: le mode d'emploi

Intervention de Jacques Cheminade à la conférence-débat organisée par le think-tank africain AAALFA en hommage à l’économiste camerounais Joseph Tchuindjang Pouemi, partisan de la planification et opposant à la servitude monétaire du franc CFA.

 

Qui est Jacques Cheminade?

 

La vie de Jacques Cheminade est celle d’un militant convaincu que les idées peuvent changer le monde à condition de mener un combat incessant pour les animer. Pour le décrire en un mot, il est à l’exact opposé des carriéristes hantant les générations Mitterrand, Chirac ou Sarkozy, pour qui les idées sont un filon à exploiter pour réussir dans un monde balisé.

1941 : Naissance à Buenos Aires (Rép. Argentine).

1958 : Baccalauréat au Collège français de Buenos-Aires.

1959-1960 : Préparation HEC au lycée Carnot (Paris).

1960-1963 : Ecole des Hautes études commerciales (HEC).

1962-1966 : Licence en Droit.

1966-1967 : Service militaire dans la Coopération à Tegucigalpa (Honduras).

1967-1969 : Ecole nationale d’administration, promotion Jean Jaurès.

1969-1972 : Chargé des négociations d’adhésion et d’association à la Communauté européenne, auprès de la Direction des Relations extérieures (DREE) du ministère de l’Economie et des Finances, à Paris.

1972-1977 : Attaché, puis conseiller commercial de France à New York.

1978- 1981 : Chef de bureau à la Direction des Relations économiques extérieures du ministère de l’Economie et des Finances à Paris, chargé de la définition de la politique française de crédit à l’exportation et du secrétariat général à la Commission des garanties.

1981-1991 : Président de l’Institut Schiller en France, éditorialiste du journal Nouvelle Solidarité et conseiller de la rédaction du magazine Fusion.

1991-1994 : Rédacteur de la lettre Le Commentaire, source indépendante d’information et d’analyse stratégique à long terme.

1995 : Candidat à l’élection présidentielle, il dénonce durant sa campagne le « cancer financier » et met en garde contre la crise à venir.

Il lance le parti politique Solidarité et Progrès, dont il devient président.

1997 : Participe à la rédaction et à la diffusion de l’appel lancé au niveau international par Helga Zepp-LaRouche pour un Nouveau Bretton Woods et rédige avec Christophe Lavernhe « un plan de relance par le crédit productif public ».

2002 : Ne peut participer à la campagne présidentielle de 2002 suite à une nouvelle campagne de calomnies lancée par Nicolas Miguet lors de la collecte des parrainages.

2005 : Participe à la campagne du « non » au traité européen.

2007 : Publie le « Projet contre les puissances de chantage du fascisme financier » et appelle à voter pour Ségolène Royal au deuxième tour de la présidentielle.

2009 : Annonce sa candidature à la présidentielle de 2012.

Ouvrages : Regard sur la France républicaine ; Lazare Carnot, organisateur économique de la Nation ; préface à De la réalité du monde sensible, de Jean Jaurès ; Roosevelt, de Gaulle, Monnet : reprendre leur combat. Auteur de nombreux articles et éditoriaux dans Nouvelle Solidarité, le journal de « Solidarité et Progrès ».

Pour en savoir plus : http://www.cheminade2012.fr

Remerciements et crédits: Sébastien Périmony  http://www.sebastienperimony.fr

 

 

 

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE