25/10/2012 02:26:14
Infrastructures judiciaires. L'Ue au secours du gouvernement Camerounais
L’Institution procède ce jeudi 25 octobre 2012, à la cérémonie protocolaire de pose de la première pour la construction du tribunal de première instance de Bonabéri dans le département du Wouri.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

L’Institution procède ce jeudi 25 octobre 2012, à la cérémonie protocolaire de pose de la première pour la construction du tribunal de première instance de Bonabéri dans le département du Wouri.

Le projet permettra de désengorger les tribunaux de Bonanjo et de Ndokoti. Au total, il coûtera un peu plus de 525 millions Fcfa, entièrement mis à disposition par l’Union européenne, dans le cadre du programme d’appui au secteur de la justice (Paj), lancé en janvier 2011, et financé à hauteur de 11 milliards Fcfa par la même institution.

L’ambassadeur de cette Institution au Cameroun, Raul Mateus Paula, préside personnellement la cérémonie de pose de la première pierre ce jeudi. En présence du ministre délégué auprès du ministre de la Justice et garde des sceaux Jean Pierre Fogui, et des autorités administratives locales. « Les diagnostics du système judiciaire camerounais ont identifié la faiblesse des infrastructures et équipements comme l’une des sources principales des lenteurs judiciaires. Le gouvernement du Cameroun, dans sa stratégie sectorielle envisage d’y remédier  à travers la mise en œuvre d’une politique de renforcement des infrastructures judiciaires. L’Union européenne a choisi d’accompagner cette démarche », précise un communiqué de presse de l’Union européenne parvenu à notre rédaction.

L’initiative finance en priorité la construction d’infrastructures judicaires commerciales et administratives, en vue d’améliorer le climat des affaires et d’instaurer un Etat de droit. C’est d’ailleurs l’une des exigences des principaux bailleurs de fonds et investisseurs désireux de s’installer au Cameroun. Globalement, les actions de l’Union européenne portent sur la création d’un environnement propice aux investissements par l’information et la modernisation de la justice ; le renforcement et la modernisation des capacités du personnel judiciaire en vue d’améliorer son efficacité ; la facilitation d’accès à la justice par les couches de la population les plus défavorisées…

Jusqu’ici, cette institution a contribué à l’identification des sites et la confection des plans de construction des tribunaux de première instance de Douala et Yaoundé ; à la sélection de 26 tribunaux à réhabiliter et à équiper ; à l’élaboration d’un plan de formation Ohada aux magistrats commerciaux ; à la réalisation des livrets d’information en vue de faciliter l’accès à la justice ; à identifier les locaux susceptibles d’abriter les futurs tribunaux administratifs…

Joseph Flavien KANKEU

Fiche technique. Programme d’appui au secteur de la justice au Cameroun

Signature de la convention : 8 avril 2009

Montant du financement : 17 millions d’Euros, soit 11 milliards Fcfa

Durée : 4 ans

Début : 07 avril 2010

Fin : 06 avril 2014

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE