26/10/2012 04:30:24
Les flux financiers illicites privent l'Afrique de milliards de dollars
Yinka Adeyemi, le chef de services d'information et de communication de la CEA a déclaré qu'au cours d'une période de 10 ans, plus de 1 000 milliards de dollars américains ont quitté l'Afrique à travers les flux financiers illicites, en grande partie en raison des factures fictives et de la corruption habituelle.
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA) a révélé que l'Afrique perd plus de 50 milliards de dollars à travers des flux financiers illicites par an et a appelé à des efforts concertés pour freiner la tendance, a rapporté jeudi le journal Zambia Daily Mail.

Yinka Adeyemi, le chef de services d'information et de communication de la CEA a déclaré qu'au cours d'une période de 10 ans, plus de 1 000 milliards de dollars américains ont quitté l'Afrique à travers les flux financiers illicites, en grande partie en raison des factures fictives et de la corruption habituelle.
"Selon certaines estimations, plus de 50 milliards de dollars sont transférés de l'Afrique par an à travers les flux financiers illicites. C'est pourquoi le groupe de haut niveau sur les flux financiers illicites venant d'Afrique, présidé par l'ancien président Thabo Mbeki, tient des consultations sous-régionales dans le but de recommander des politiques appropriées pour contrer le problème et demander le rapatriement des fonds volés vers le continent", a dit M. Adeyemi, cité par le journal. Selon lui, cette tendance aura un effet négatif sur les efforts de développement du continent, comme la construction d'écoles, d'hôpitaux et d'autres infrastructures. "Les gens qui siphonnent de l'argent hors de l'Afrique ne sont pas venus avec des armes... ils sont aidés par notre propre peuple. Nous perdons cet argent en raison de la complicité entre les traîtres africains et les pillards étrangers", a-t-il ajouté.
La CEA a depuis développé une stratégie de plaidoyer pour traquer les flux financiers illicites afin de faire rentrer l'argent vers le continent. La stratégie "traquer, arrêter et récupérer l'argent" est utilisée par le groupe de haut niveau.

 

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE