07/05/2009 01:12:36
Crtv: Des conflits en perspectives
Le PCa veut faire virer le Dg qui veut virer Charles Ndongo et Alain Belibi
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille


Les relations entre Amadou Vamoulké et Jean Pierre Biyiti Bi Essam ne sont pas au beau fixe en ce moment. Le directeur général (Dg) de la Crtv et le président du conseil d’administration (Pca), le ministre de la Communication, sont divisés sur la marche de l’Office de radiotélévision nationale. Outre les événements liés aux scandales des marchés publics ayant émaillé dans un passé récent la gestion de l’actuel boss de la Crtv, les deux personnalités ne s’entendent pas la nomination des responsables.

Selon des sources introduites, le Mincom aurait fait des propositions de nomination d’un nouveau directeur général à la tête de la Crtv. D’après nos informations, les choix de Biyiti Bi Essam porteraient sur des journalistes chevronnés. L’on cite entre autres le nom de Paul Célestin Ndenbiyembe, Charles Pythagore Ndongo ou encore Albert Mbida.

Informé de ces propositions, Amadou Vamoulké aurait très peu apprécié la démarche du Pca et contrattaqué. Anticipant sur le retour du chef de l’Etat, Paul Biya (actuellement hors du pays pour un court séjour privé en Suisse), le Dg a, par une correspondance datée du 31 mars 2009, sollicité la tenue le 12 mai 2009, d’une session extraordinaire du conseil d’administration. Dans les huit (08) points du projet d’ordre du jour figurent entre autres, le projet d’un nouvel organigramme (le dernier réalisé par l’Institut supérieur de management public, Ismp, date de 2005) et un projet de nominations.

Ag extraordinaire le 12 mai

Joint hier soir vers 17 h au téléphone par Le Messager, Amadou Vamoulké n’a ni infirmé ni confirmé la tenue de cette Ag extraordinaire : “ Une assemblée, même extraordinaire, fait partie des événements qui marquent la vie d’une entreprise comme la nôtre. Je suis désolé de ne pouvoir vous répondre ”, a-t-il poliment éludé. “ Si vous y tenez absolument, adressez-vous au Pca (Biyiti Bi Essam, Ndlr) ”, a terminé le Dg de la Crtv qui n’a pas souhaité non plus commenter les informations véhiculées autour de cet événement. Au ministère de la Communication, on est néanmoins plus tranché sur la question. “ Je confirme la tenue le 12 mai d’une assemblée extraordinaire ”, tranche une source très introduite.

Les détracteurs du Dg de la Crtv pensent en effet que, fragilisé par les nominations du 17 janvier 2008, Amadou Vamoulké chercherait à reconstituer une équipe d’affidés. Dans son projet de nominations à soumettre au Conseil d’administration de la Crtv, il aurait ainsi, selon des sources dignes de foi, proposé comme directeur des finances et de la comptabilité, Dahirou Abdoul Aziz (celui-ci figurait déjà sur la liste du Dg de 2008 comme second choix aux fonctions de président de la commission de passation des marchés); et au poste de directeur des affaires générales, Bouba Nasrou, précédemment directeur des finances et de la logistique, débarqué en janvier 2008.

Charles Ndongo et Alain Belibi, virés

Mais, la plus grande curiosité du projet de nominations du Dg de la Crtv concerne sans doute les propositions d’affectation de Ndongo Charles Pythagore (actuel directeur de l’information télé) au poste de directeur de la station régionale du Littoral et Belibi Alain (directeur de l’information radio) comme directeur de la station régionale du Nord. La session extraordinaire en préparation devrait aussi se pencher sur la modification de l’âge de départ à la retraite des employés de la Crtv, (même si pour certains, il s’agit d’une prérogative exclusive du chef de l’Etat) et le réexamen des comptes 2007 de la Crtv. Lors de la session du 4 juillet 2008, ces comptes financiers avaient été rejetés.

Déjà, certains membres du conseil reprochent à l’actuel Dg d’avoir par une décision unilatérale décidé depuis le 1er mai dernier, que la Crtv télé émette 24h/24 dans les villes de Douala et Yaoundé uniquement. “ Ce faisant, il a bafoué une prérogative du Conseil d’administration induite par les dispositions de l’article 7 du décret n°88/126 du 25 janvier 1988 portant organisation et fonctionnement de l’Office. ” conclut un administrateur de l’office. Rendez-vous le 12 mai 2009.

Souley Onohiolo

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE