01/11/2012 06:00:14
Ruée des constructeurs chinois vers le marché automobile africain
Le continent africain a connu un rapide développement économique au cours des dernières années, explique M. Yu. Son PIB a progressé en moyenne de 5% par an, soit plus vite que le taux de croissance mondial, ce qui signifie un grand potentiel pour le marché automobile.
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Automobile beijing-Pekin

Dans un atelier automatisé de la société Beiqi Foton Motor Co., Ltd. (Foton) situé en banlieue de Beijing, sont alignés des poids-lourds de la marque "Auman" qui seront exportés vers le Nigeria et la Tanzanie avant la fin de l'année, indique Yu Bo, directeur général adjoint du département chargé des affaires à l'étranger de Foton.

Le continent africain a connu un rapide développement économique au cours des dernières années, explique M. Yu. Son PIB a progressé en moyenne de 5% par an, soit plus vite que le taux de croissance mondial, ce qui signifie un grand potentiel pour le marché automobile.

Jean-Christophe Kugler, directeur des opérations pour la région Euromed de Renault, prévoit quant à lui que le total des ventes automobiles en Afrique au cours de l'année 2012 pourrait atteindre un millions de véhicules, et que d'ici dix ans, le marché automobile africain pourrait être aussi important que celui d'amérique du sud.

Face à l'essor de la demande en véhicules du marché africain, les marques automobiles chinoises se sont ruées sur le continent grâce au rapport performances-prix de leurs produits et aux relations de plus en plus étroites entre la Chine et l'Afrique.

Début 2011, la société Foton a entamé la construction d'une unité de production au Kenya. En août 2011, la société Chery Automobile Co. Ltd a signé un accord de coopération avec le Fonds de développement sino-africain, accord selon lequel les deux parties établiront une nouvelle entreprise afin de mieux explorer le marché automobile en Afrique.

Début 2012, la société Geely Holding Group basée au Zhejiang (est) a signé un accord pour la fourniture, l'assemblage et la distribution de pièces détachées (NED) avec la société égyptienne GB Auto, un important assembleur et distributeur de véhicules au Moyen-Orient et en Afrique du nord. Un pas pour se déployer sur le marché de l'Afrique du nord, selon la société.

L'Afrique souffre globalement de mauvaises infrastructures, et l'état des routes est la plupart du temps très mauvais. Les entreprises automobiles chinoises ont donc apporté des modifications à leurs véhicules exportés vers le continent. Foton a ainsi équipé ses véhicules utilitaires de moteurs de plus forte puissance pour le plateau kenyan, alors que la Great Wall Motor Company Limited (GWM) a modifié ses Haval 4*4 et les a dotés de boîte de vitesse automatique afin de satisfaire les consommateurs sud-africains.

En outre, les entreprises automobiles chinoises mettent l'accent sur la construction de leurs réseaux de services après-vente. La GWM a par exemple construit un entrepôt central de pièces détachées en Afrique du Sud. Foton offre quant à lui un service "d'entretien nocturne" pour ses véhicules, permetant une utilisation normale de ceux-ci au cours de la journée.

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE