12/11/2012 02:21:53
Israël tire un missile sur la Syrie pour la première fois depuis le début du conflit
L’armée israélienne a procédé à un tir de sommation dimanche en direction de la Syrie, après la chute d’un obus de mortier sur un poste militaire israélien sur le plateau du Golan. C’est la première fois qu’Israël intervient ainsi depuis le début du conflit dans ce pays.
Egalité et réconciliation
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Israeli Merkava tanks maneuver on the Israeli annexed Golan Heights overlooking the Syrian village of Breqa on November, 06, 2012. (AFP Photo / Menahem Kahana)

L’armée israélienne a présenté ce tir comme un tir d’avertissement après qu’un obus tiré depuis la Syrie est tombé sur un poste militaire du plateau du Golan, conquis par Israël lors de la guerre israélo-arabe de 1967. Selon Tsahal, aucun dégât ni victime n’était signalé côté israélien.

"Il y a peu de temps, un obus de mortier a visé un poste IDF (Forces de défense israéliennes) dans les monts du Golan", a dit le porte-parole de l’armée le colonel Avital Leibovich. "Nous avons répondu avec un tir de sommation en direction des zones syriennes. Nous comprenons qu’il s’agissait d’une erreur et qu’Israël n’était pas visé et c’est pourquoi nous avons tiré un tir de sommation en représailles", a-t-il ajouté.

Le porte-parole a également annoncé qu’une plainte avait été déposée par le biais des forces des Nations unies présentes dans la région, prévenant que les "tirs émanant de Syrie en direction d’Israël ne seront pas tolérés" et que la réplique sera "sévère".

Ces dernières semaines, des tirs perdus en provenance de la Syrie se sont multipliés, amenant Israël à prévenir le régime de Damas qu’il serait tenu responsable des tirs sur le territoire israélien.

Les deux pays, des ennemis qui ont combattu plusieurs guerres, partagent une frontière relativement calme depuis le cessez-le-feu de 1974. Mais Israël craint que la guerre civile en Syrie ne se propage dans le Golan.

L’Etat hébreu craint aussi un scénario semblable à celui de la région du Sinaï en Egypte, que les activistes islamistes utilisent désormais comme base pour préparer des attaques contre le sud de l’Etat hébreu.

Source: egaliteetreconciliation.fr

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE