13/11/2012 02:20:27
Cameroun. Ntongo Onguené, premier client du Tribunal criminel spécial
La première audience au Tribunal criminel spécial (Tcs) s’est ouverte hier lundi avec comme premier accusé à la barre, Roger Ntongo Onguené, ancien directeur des Aéroports du Cameroun (Adc).
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La première audience au Tribunal criminel spécial (Tcs) s’est ouverte hier lundi avec comme premier accusé à la barre, Roger Ntongo Onguené, ancien directeur des Aéroports du Cameroun (Adc).

« Enfin ! », se sont écrié de nombreuses personnes à l’ouverture de la première audience par le Tribunal criminel spécial (Tcs) ce lundi 12 novembre 2012. Faisant justement allusion à la date du 16 novembre, échéance fixée de l’entrée en vigueur du Tcs, qui approchait dangereusement. Et, pour ouvrir cette danse, le client s’appelle Roger Ntongo Onguené. Ouverte dans la matinée du 12 novembre 2012, la première audience du Tcs a été renvoyée au lundi 19 novembre 2012.

Pour mémoire, comme l’avait relayé plusieurs journaux, Roger Ntongo Onguené à été interpellé en janvier 2010 à son domicile et tout de suite conduit à la police judiciaire. Il a été entendu sur des malversations financières au cours de la période où il était directeur général de l’Autorité aéronautique (Ccaa), entre 2000 et 2002. Avant son arrestation, il avait été débarqué le 15 juin 2009 à la suite d'un conseil d'administration extraordinaire. En mai 2008, il avait été entendu par le service des enquêtes économiques et financières de la direction de la police judiciaire, sur différentes transactions financières et bancaires opérées à Paris du temps où il était directeur général de l'Autorité aéronautique. Une affaire de détournement de redevances aéroportuaires versées et non comptabilisées, par la défunte Camair alors dirigée par Yves Michel Fotso.

Dans une demande d'explications adressée à Roger Ntongo Onguene par le président du conseil d'administration, Paul Pondi, le 6 janvier 2003, l'ancien Dg avait affirmé avoir effectué les opérations suivant les prescriptions. Il avait par la suite soutenu que, le montant qui a été viré dans le compte en question par la Camair n’était pas en règlement des redevances que cette compagnie devait à la Ccaa.

Il avait par ailleurs ajouté que cet argent était destiné à intéresser certaines personnes et qu’il avait eu à tirer des chèques sur ce compte en faveur de certaines sociétés à lui indiquées par Yves Michel Fotso. Roger Ntongo Onguene avait aussi été longuement interrogé sur les contrats de privatisation des parkings qui, à son arrivée, généraient 90 millions Fcfa par trimestre. Un contrat dont le rendement sous sa direction est descendu à 18 millions Fcfa par an. Voilà à quelques exceptions près, les faits retenus contre lui et ce qui lui est reproché. Revient à présent au Tcs de trancher l’affaire.

Florette MANEDONG

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE