13/11/2012 02:47:47
Cameroun. Confusion... Le Sdf maintient ses poursuites contre Marafa Hamidou Yaya
Le parti de John Fru Ndi affirme n’avoir jamais abandonné le procès initié contre l’ancien ministre de l’Administration territoriale. Une volte-face aux affirmations des principaux responsables de ce parti il y a quelques mois.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Marafa Hamidou YayaLe parti de John Fru Ndi affirme n’avoir jamais abandonné le procès initié contre l’ancien ministre de l’Administration territoriale. Une volte-face aux affirmations des principaux responsables de ce parti il y a quelques mois.

La promesse du Social democratic front (Sdf) de renoncer aux poursuites judiciaires contre l’ancien ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (Minatd), Marafa Hamidou Yaya, a fait long feu. Dans une interview accordée à Le Messager, dans son édition du 12 novembre 2012, le premier vice-président du Sdf, Joshua Osih, indique que son parti n’a jamais promis de laisser tomber les poursuites contre l’ancien Minatd Marafa Hamidou Yaya.

Le vice-président du Sdf précise par ailleurs que, «Lors du Nec du mois de septembre, si je ne me trompe pas de date, nous avons donné des instructions claires aux responsables juridiques du parti à ce sujet.» Des instructions qui, précise le premier vice-président du Sdf, «ne font pas partie du domaine public.» Cette attitude apparaît comme une incohérence nourrie par  le propre parti dirigé par John Fru Ndi.

Lors d’une conférence de presse donnée par le responsable juridique du Social democratic front dans la ville de Buea, le 22 juillet 2012, le Sdf donnait pourtant des assurances. Le Professeur Ndiva Kofele-Kale, engagé en qualité de conseil juridique de l’ancien Minadt, Marafa Hamidou Yaya, motivait la décision de son parti de mettre des avocats à la disposition du célèbre bagnard par le fait que le Sdf faisait le choix de sa participation au procès relatif à l’achat de l’Albatros à celui opposant le chairman du Sdf, Ni John Fru Ndi à l’ancien ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Marafa Hamidou Yaya.

Le Professeur Ndiva Kofele-Kale expliquait alors qu’il «est incompréhensible que la date du procès opposant l’ancien ministre Marafa Hamidou Yaya au chairman soit fixé le même jour que celle opposant l’ancien secrétaire général de la présidence de la République à l’Etat du Cameroun.» Ce qui du reste avait amené la presse dont Le Messager à titrer à sa « Une » : « Le Sdf renonce à poursuivre Marafa » dans ce procès initié par le chairman du Sdf qui entendait obtenir des  réparations «sur des faits de diffamation» proférés par l’ancien ministre Marafa. Lequel avait déclaré lorsqu’il était encore aux affaires, avoir vu le leader du Sdf dans un véhicule à Bamenda «en compagnie d’un repris de justice».

Quand le chairman promettait

Que s’est-il donc passé pour que le Sdf revienne sur cette position ? La décision du Social democratic front de réengager des poursuites judiciaires à l’encontre de Marafa Hamidou Yaya intervient dans un contexte encore fortement marqué par des affirmations du chef de file du Sdf. Lors de la conférence de presse organisée par le ministre de la Justice du shadow cabinet, Ndiva Kofele-Kale à Buea, le conseil de Marafa Hamidou Yaya indiquait l’engagement du chef de file de ce parti qui entendait alors, à travers les avocats de la défense, faire la démonstration de la vérité autour de l’achat foireux de l’avion présidentiel.

Quelques mois après la fin du procès Marafa, des langues se délient, quoique sous cape, au sein du Sdf. En l’absence du principal responsable juridique de ce parti, que nous avons essayé de joindre sans succès, quelques cadres du parti relativisent l’engagement du Sdf aux côtés de l’ancien secrétaire général de la présidence de la République.

Le chairman du Sdf a-t-il vraiment commis des avocats pour défendre Marafa ?  Etait-ce une stratégie pour attaquer le gouvernement ? Le Professeur Ndiva Kofele-Kale intervenait-il comme avocat commis du Sdf ?

Que cache le revirement du Sdf ? Des questions et bien d’autres qui nourrissent la polémique autour et à l’intérieur du premier parti de l’opposition camerounaise et de son leader. Mais est-ce vraiment une surprise pour ce parti qui a habitué les Camerounais à des volte-face les plus spectaculaires ?

Joseph OLINGA

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE