14/11/2012 03:43:25
L'homme et l'arme aux Etats-Unis
La promesse électorale du président des Etats-Unis de durcir les règles de vente des armes à feu individuelles a incité les Américains à s’armer. Les chiffres de vente des magasins spécialisés sont en hausse. Après avoir voté pour Barack Obama, les citoyens se hâtent de compléter leurs arsenaux à domicile.
ruvr
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Arme Weapon USA

La promesse électorale du président des Etats-Unis de durcir les règles de vente des armes à feu individuelles a incité les Américains à s’armer. Les chiffres de vente des magasins spécialisés sont en hausse. Après avoir voté pour Barack Obama, les citoyens se hâtent de compléter leurs arsenaux à domicile.

L’habitude de porter un pistolet ou de garder un fusil chez soi remonte encore à la période de la naissance de l’Etat américain et est strictement respectée de nos jours. Or si à l’époque de la conquête du Nouveau Monde c’était indispensable pour survivre, aujourd’hui c’est un élément de la culture américaine qui complique de plus en plus souvent la vie aux civils. La récente tuerie des spectateurs dans la salle de cinéma de la ville d’Aurora, dans l’Etat du Colorado, a soulevé une vague de vifs débats à propos d’un durcissement du contrôle du trafic des armes. Et en même temps a provoqué une hausse de leur vente dans le pays. C’est en cela que se traduit la mentalité américaine, a noté dans un entretien avec notre correspondant le docteur en sociologie Mikhaïl Tchernych.

La société américaine s’est habituée à avoir un accès libre aux armes, cela fait partie de sa culture, y compris de sa tradition politique. Pour cette raison je ne crois pas qu’une force quelconque, le président des Etats-Unis y inclus, se trouve qui soit en mesure de convaincre la société ou lui imposer la décision de renoncer aux armes à feu individuelles.

La tendance des citoyens américains à s’armer est plutôt dictée par la volonté de se protéger contre la criminalité de rue ethnique, dont la propagation aux Etats-Unis reprend actuellement des proportions menaçantes, est persuadé le politologue Boris Mejouïev, professeur à l’Institut de philosophie auprès de l’Académie russe des sciences.

Le deuxième amendement à la Constitution importe pour une partie considérable des Américains au même point que le premier amendement sur la liberté d’expression - pour la culture américaine. C’est un moment essentiel. D’autant que les habitants de nombreuses villes américaines sont confrontés au risque d’être attaqués par diverses bandes ethniques.

La saturation de la société américaine par des armes peut conduire à de nouvelles tragédies. Voici ce que dit à ce sujet le psychologue Igor Vassiliev, conseiller du président de l’Académie de la sécurité nationale.

Les armes à feu constituent une menace potentielle pour tous : pour la famille du détenteur d’une arme, car en cas d’un déséquilibre ou des troubles psychiques toute personne peut en user, se trouve-t-elle chez elle ou ailleurs.

M. Vassiliev a en outre noté que largement médiatisés, les détails de telles tueries sont capables de provoquer chez des citoyens américains, souffrant de schizophrénie latente, la volonté de se faire connaître par cette façon monstrueuse. En ce cas l’augmentation de la quantité d’armes détenues par la population ne pourra qu’accélérer la répétition des tragédies récentes.

Grigori Milenine

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE