15/11/2012 13:36:34
Nécrologie. Théophile Abega n'est plus
Le Cameroun est en deuil. Théophile Abega est décédé jeudi à l'âge de 58 ans. Ancien Ballon d'Or africain, le milieu de terrain avait fait partie de l'aventure du Mondial 1982 avant de gagner la CAN 1984 avec les Lions Indomptables.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Théophile Abega

Le Cameroun est en deuil. Théophile Abega est décédé jeudi à l'âge de 58 ans. Ancien Ballon d'Or africain, le milieu de terrain avait fait partie de l'aventure du Mondial 1982 avant de gagner la CAN 1984 avec les Lions Indomptables.

Le football est en deuil. Théophile Abega n’est plus. Le talentueux milieu de terrain des années 70-80 a rendu l’âme ce matin à l’hôpital général de Yaoundé des suites de maladie. « Il y a été interné il y a une semaine à cause d’un mal au pied. Çà allait déjà mieux. A preuve, il devait sortir hier mercredi mais, il a lui-même préféré quitter l’hôpital ce jeudi matin. Dieu en a voulu autrement parce qu’il est décédé justement au lever du jour », raconte Pascal Nanga, le frère cadet de l’illustre disparu. Capitaine et champion d’Afrique en 1984 en Côte d’Ivoire avec l’équipe nationale, Théophile Mbida Abega est de ces anciennes gloires qui ont marqué de leurs griffes la tanière des Lions Indomptables. « Son meilleur souvenir dans ce cadre est sans aucun doute le sacre de 1984 à Abidjan et, par contre, ce que sa mémoire gardera comme triste, c’est sa blessure face à la Zambie lors de la CAN Egypte 1986. A cause de cette blessure, il sera contraint de mettre fin à sa carrière internationale », témoigne l’un de ses ex-coéquipiers, Joseph Kamaga.

Sa brillante prestation à la phase finale de la CAN ivoirienne, couronnée sur le plan individuel par un Ballon d’Or africain, ouvrira les portes du football professionnel à « Docta », le surnom hérité de son oncle médecin. Théophile Abega intègre donc le Toulouse FC, en France, suivi d’une aventure en Suisse, avant le retour définitif au pays natal où il va clôturer sa riche carrière de joueur par un jubilé. Une carrière qui commence en 1973 à Yaoundé. Amateur de football, sa conduite de balle, sa vision dans l’entrejeu, ses coups de hanche et ses gestes technique sur les aires de jeu font écho dans la capitale politique. Parmi les mécontents, il y a Mbida Adolphe. Le père du jeune footballeur prometteur, président de la très célèbre équipe Lion de Yaoundé, ne veut pas voir son fils  dans ces milieux réputés être le refuge « des enfants ratés ». « Son papa qui était de la classe des personnes aisées, ne voulait pas voir son fils devenir footballeur. Pour lui, il devait aller à l’école et seulement à l’école », témoigne Joseph Kamga, alors sociétaire de Lion de Yaoundé.

Star du Canon de Yaoundé

Afin de dissuader sa progéniture, Adolphe Mbida éloigne son fils de sa ville natale en allant l’inscrire au lycée de Sangmélima, dans la région du Sud. Cette délocalisation ne va pas tuer le virus du ballon rond dans les jambes de Théo. Ainsi, parallèlement à ses études, il fera le bonheur de Colombe de Sangmélima, l’équipe mythique du coin. Juste pendant une saison car, convaincu que la passion que son fils à pour le football est une affaire de vie ou de mort, Adolphe Mbida va le ramener dans la capitale. Le lycée d’Obala et le lycée Leclerc vont l’accueillir pour ses études secondaires et le Canon sportif de Yaoundé pour la suite de sa carrière sportive. C’est dans cette équipe, la plus titré du Cameroun, qu’il va faire l’essentiel de sa carrière, avec comme distinction, une dizaine de titres de champion et de Coupes du Cameroun, et surtout deux titres de la défunte coupe d’Afrique des clubs champions. 

Cette figure emblématique des Mekok Me Ngonda kpa-Kum va prendre la direction où il va régner comme président général pendant près de deux décennies. C’est d’ailleurs sous son règne que Canon décrochera son dernier titre de champion du Cameroun en 2002. Sa longue et riche expérience avec le club phare du quartier Nkoldongo porte cependant un écart de comportement mémorable. Au cours d’un de ses derniers matches de championnat de D1 sous les couleurs vert-rouge du Canon, il va rouer de coups le défunt arbitre Baron Abo Edoaurd, qu’il trouvait partial dans ses décisions pendant le derby contre Prévoyance de Yaoundé. Agé de 58 ans, Théophile Abéga a fait sa dernière apparition dans la tanière des Lions Indomptables au mois d’octobre dernier. Avec certains de ses anciens coéquipiers en sélection nationale, ils y étaient à la demande des les autorités sportives pour contribuer à la réconciliation des joueurs en froid au sein de la tanière. Homme politique également, Théophile Abega était depuis presque une décennie maire de la commune de Yaoundé 4, région du centre.

Paul Nana, à Douala (Rédaction Football365/FootSud)

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE