16/11/2012 02:26:34
Du chant du coq... la coqueluche du Pape
Pauvre Côte d’Ivoire livrée aux rapaces et aux traîtres : en ce jour il n’y a aucun capitaine dans le vaisseau ivoire ; Ouattara courant chez le Pape pour s’offrir avec sa blonde une nouvelle virginité ; et je ne peux pas ne pas penser à l’exemple du pape Grégoire XIII qui après le massacre de dizaines de milliers de protestants lors de la saint Barthélémy, avait absout tous les péchés, présents passés et à venir,  de Louis XIV, roi de France !
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Alassane et Dominique Ouattara

Ils vont tous rentrer, des quatre coins de l’horizon, les exilés vont rentrer ; c’est le début du royaume de Dieu, un peu comme l’espérance du retour des Juifs sur la Terre Promise pour amorcer la fin des temps…le messie ivoirien Ouattara  piaffe d’impatience : en effet,  chaque jour de retard dans le retour annoncé de ces fils prodigues de l’Ouest le freinent dans son projet d’unification et de réconcililiation de cet Ouest, ce cœur meurtri et déchiré de sa chère Côte d’Ivoire ! Et comme les absents ont toujours tort, la fixation du SS Super-Solution, « venez , rentrez, il ne vous arrivera rien, juste un petit passage par la justice spécialisée en traque et traitement des ennemis du régime », nous la voyons à l’œuvre chaque jour et nous connaissons bien la musique à présent.

Ce qui m’étonne dans cet acharnement à ramener à la bergerie les brebis égarées Gossio et Kahé, c’est que ce ne sont pas des personnes concernées au premier chef, en tout cas pour ce que j’en perçois, le premier, ancien directeur du port autonome d'Abidjan n’est pas un homme politique, et le second, lui un politique, n’était pas au gouvernement depuis 2005. En outre, je n’en avais jamais entendu parler avant son évocation par le Nouveau Courrier lors de la visite de Ouattara dans l’ouest en avril dernier, (que l’on me pardonne cette ignorance, mais comme franco israélienne résidant en israel,je ne me suis familiarisée avec la politique ivoirienne qu’à l’automne 2010 et la préparations des élections dites démocratiques) alors pourquoi donc cette fixation sur un gestionnaire de port dont les biens ont été immédiatement gelés et un homme politique en exil, qui ne fait aucune vague et brusquement se voit adresser en juillet  2012 un tardif mandat d’arrêt international? Aurait-il été oublié?

Comment croire que le pays va se remettre sur les rails quand ses cadres et anciens cadres seront rentrés pour répondre devant la justice, car malgré  ses appels du pied et ses sourires carnassier en leur direction, il nous parle d’une réconciliation mort-née. La commission CDVR, dont les consonnes sur le mode hébraïque où les voyelles ne s’écrivent pas mais se devinent, nous laissent comme l’a suggéré un internaute les consonnes du mot CaDaVRe, et malheureusement le trop plein de cadavres dans cette histoire ivoirienne et plus particulièrement dans l’ouest nous révèlent d’avantage un mauvais coup en préparation à leur encontre qu’un geste d’apaisement en faveur de l’ouest martyr. Et s'ils rentraient "paisiblement", où iraient-ils puisque leurs biens ont été pillés et occupés? l'appartement du premier à Abidjan s'étant mu en taverne de FRCI et le domaine agricole et hôtelier du second détruit et pillé de fond en comble?

D’ailleurs comment expliquer que la première dame Simone Gbagbo soit affublée d’une accusation de "génocide" ? Même les journaux proches du gouvernement sont un peu gênés aux entournures par cette accusation qui pose problème : le massacre systématique des populations proches du président Gbagbo, en représailles après l’installation manu militari du chouchou de la Communauté internationale qui a voulu prouver sa virilité de coq gaulois, pardon de Coq d’Ivoire  en se défaisant de tous les amis de son ennemi l’Eléphant d’Eburnie qui avait osé prendre ses distances vis-à-vis de la basse-cour gauloise et ses confrères africains coqs-préfets ? Est-ce l'ancienne ministre de l'Education Nationale, madame Kandia Kamara que ses origines guinéennes ont entravées dans sa compréhension du Français, qui aurait mal expliqué à ses ex-collègues du gouvernement la signification de ce terme ? Est-ce parce que la désormais ex-nouvelle équipe gouvernementale n’a jamais côtoyé et suivi de cours d’Histoire de l’Eminent Historien qui a dirigé le pays pendant une décénie ? Le terme « génocide » officiellement confirmé pour les Juifs, les Arméniens, les Rwandais, est-il vraiment approprié pour décrire la crise mortelle ivoirienne d’avant le 11 avril 2012 ?

Mais revenons à nos moutons noirs du blanc troupeau d’agneaux candides et dociles des bergeries ouattarandiennes : pourquoi l’enveloppe toujours scellée des 2 millions de francs CFA, "manne généreuse" du messie Ouattara n’a-t-elle pas trouvé preneurs ? Les quelques brebis frigorifiées et apeurées qui ont applaudi la prestation du faux messie n’ont pas osé dire au brillantissime économiste que l’enveloppe est bien maigre, qu’il a du être distrait ce jour là, et compter en anciens francs, comme au temps de ma jeunesse où les personnes âgées parlaient d’un million d’anciens francs, quand il s’agissait de 10 mille francs nouveaux ! On dit le pauvre homme malade, ne vient-il pas de sortir courageusement d’une période d’hospitalisation en France ? 

Assurément il a fait erreur, mais ce qui est grave c’est que les dociles moutons de la représentation Wê n’ont rien osé dire ! Ils ont préféré ne pas toucher à l’enveloppe ! Ne pas lui dire que les miettes qu’il leur octroie sont à l’image de son mépris pour eux, lui qui n’a pas dit un mot sur la tragédie qu’ils ont vécue et qu’ils continuent de vivre, alors qu'il a su en une page dans tous les journaux remercier de façon dithyrambique tous les officiels qui s’étaient joint à lui lorsqu’il a perdu son frère ainé, mort de mort naturelle !

Pauvre Côte d’Ivoire livrée aux rapaces et aux traîtres : en ce jour il n’y a aucun capitaine dans le vaisseau ivoire ; Ouattara courant chez le Pape pour s’offrir avec sa fausse blonde une nouvelle virginité ; et je ne peux pas ne pas penser à l’exemple du pape Grégoire XIII qui après le massacre de dizaines de milliers de protestants lors de la saint Barthélémy, avait absout tous les péchés, présents passés et à venir,  de Louis XIV, roi de France !

Quant au gouvernement il est dissout depuis hier, mais l’ex premier ministre représentera tout de même Ouattara au Bénin pour le millionième  vaccin d’une multinationale qui n’a pas fini d’offrir ses services les plus chers à cette Afrique exsangue… Et où est le Président de l’Assemblée Nationale, en vadrouille probablement lui-aussi qui a pris goût aux escapades transnationales de son mentor pour échapper à l’arrestation éventuelle dont il pourrait être l’objet?

Shlomit Abel, 15 novembre 2012

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE