22/10/2009 15:04:25
Les ministres africains veulent mieux protéger les réfugiés
Le Conseil exécutif de l'union Africaine (UA) a adopté mardi soir à Kampala un projet de convention sur la protection et l'assistance aux déplacés et réfugiés, qui doit être discutée lors d'un sommet de chefs d'État et de gouvernement africains à partir de jeudi.
Cyberpresse
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Dans un communiqué transmis mercredi à l'AFP, l'UA indique que son «Conseil exécutif a adopté, après deux jours de délibérations, le projet de convention sur la protection et l'assistance aux déplacés et réfugiés, et le projet de Déclaration de Kampala» sur le même sujet.

Pour entrer en vigueur, cette convention, considérée comme une première mondiale en matière de protection des déplacés à l'intérieur d'un pays et réfugiés, doit encore être ratifiée par au moins 15 des 53 États membres de l'organisation continentale.

«Le rôle de l'UA sera de promouvoir ces textes au niveau de chaque État membre pour s'assurer» qu'ils soient ratifiés, précise le communiqué.

Les ministres africains des Affaires étrangères, qui composent le Conseil exécutif, ont également adopté un certain nombre de recommandations d'experts sur les deux textes.

Parmi ces recommandations retenues figurent notamment «la prévention des déplacements forcés» et «la protection effective des victimes» de ces déplacements.

L'UA prend également en compte les déplacements de population liés aux catastrophes naturelles et aux changements climatiques.

Selon les médias ougandais, 19 chefs d'État et de gouvernement sont attendus à Kampala à partir de jeudi matin pour participer à ce sommet spécial de l'UÀ consacré au «le défi du déplacement forcé en Afrique».

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE