19/11/2012 03:09:21
Hollande soupçonné d'accointance avec Eiffage au Sénégal pour l'autoroute à péage
Vous avez dit la fin de la Françafrique avec François Hollande ?
Le blog finance
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

François Hollande

Vous avez dit la fin de la Françafrique avec François Hollande ? 

Certains  auraient des  doutes...  A moins   que justement  les doutes  – et les rumeurs – ne proviennent  des  anciens  dirigeants  africains  – tels que  Wade and Co (Sénégal) -  qui auraient un peu trop profité de cette  même  Françafrique  et qui  seraient poursuivis  désormais par la  justice de leur pays.

Leur  accusation pouvant  alors  avoir pour  but de   semer  le trouble et de remettre en cause  les rapports  économiques  et judiciaires entre le nouveau gouvernement de François Hollande (en France) et le nouveau gouvernement  de Macky Sall (au Sénégal).... sur  lesquels  les deux  pays comptent bien s’appuyer  pour  mettre  fin  au règne de la dite Françafrique. Restons critiques  et vigilants ...

En tout  état de cause,  Oumar Faye, le Président du mouvement sénégalais « Leeral Askanwi » a a  récemment  laissé entendre  sur le site internet Dakaractu.com, que François Hollande  aurait « parrainé Eiffage pour un marché de gré à gré» .

Oumar Faye   a  ainsi affirmé  à la  rédaction de Dakar Actu être  certain que « François Hollande s’immisce dans les affaires du Sénégal, précisément les marchés publics, alors qu’il n’en a pas le droit ».  Mettant  en cause ouvertement  la France...  mais également le nouveau gouvernement  de Macky Sall  dans des propos à peine voilés … Et ce  alors même que le  nouveau  président  sénégalais  tente  de mettre de  l’ordre  dans un pays  plus que  corrompu par les Wade père et fils.

Selon Oumar Faye,  le chef de l’Etat français « aurait parrainé la société Eiffage pour qu’elle gagne la deuxième tranche des travaux de l’autoroute à péage  par négociation » et non via  la procédure d’appels d’offres. L’enjeu  est de taille  puisqu’il s’agit  de la  première concession autoroutière à péage de l’Afrique de l’Ouest.

Il  estime  par ailleurs  que  Diène Farba Sarr (actuel DG de l’Agence  pour  la promotion de l’investissement ou Apix),  qui s’est pourtant toujours attaqué à Eiffage, notamment dans un  livre, aurait  retourné  sa veste depuis  qu’il  a  succédé à Aminata Niane à la tête de l’Apix.

Selon  Oumar Faye, « Diène Farba Sarr veut utiliser la voie de la procédure d’urgence pour octroyer un marché de 150 milliards à Eiffage. Cela confirme que Macky travaille pour les Français ». Ajoutant que « ce qui se passe au nez et à la barbe du peuple est grave » .

Oumar Faye demandant au « commun des Sénégalais de se lever pour mettre fin au clientélisme, à l’arbitraire ».

Des accusations balayées d’un revers de main par la direction de l’Apix  jointe par Dakar Actu.

Certes  si Eiffage  apporte  quelques généreux  subsides à l’Etat  sénégalais  il n’en   demeure  pas moins  que le  peuple  sénégalais pourrait  éprouver quelques  difficultés  à  voir  les bénéfices retirés d’un  juteux  contrat, mais bien au delà de cela, pourrait s’étonner  de la construction d’une autoroute – qui plus est  à péage  -  alors  que  la  majeure  partie  de la population sénégalaise n’a  même  pas de quoi payer  un plein d’essence … et encore moins une voiture

Elisabeth STUDER

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE