21/11/2012 01:18:07
Bédié - Ouattara. Une brève rencontre qui cache mal le malaise
Annoncée comme une rencontre décisive qui devrait permettre aux deux hommes d’aplanir des divergences et faciliter la formation du nouveau gouvernement, la montagne aura accouché d’une souris.
Le nouveau Courrier
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Ouattara Bédié

La rencontre au sommet entre les deux grands du RHDP, Alassane Ouattara, chef de l’Etat et président du RDR et son aîné Henri Konan Bédié, président du PDCI, a finalement eu lieu  lundi 19 novembre 2012, à la résidence du dernier cité. Débutée à 18h 10 mn c’est à 18h 45 mn que la rencontre entre ADO et HKB a pris fin, à la grande
surprise des deux staffs et de la presse nationale et internationale fortement mobilisée.

Les deux hommes ont-ils passé en revue toutes les questions qui fâchent et qui achoppent, en à peine une trentaine de minutes ? En tout cas, la fin jugée brusque de ce tête-à-tête a laissé libre cours à des supputations. Annoncée comme une rencontre décisive qui devrait permettre aux deux hommes d’aplanir des divergences et faciliter la formation du nouveau gouvernement, la montagne aura accouché d’une souris.

Point de déclaration à la fin de la rencontre comme l’avait annoncé les staffs communication de la Présidence ivoirienne et du président Bédié. Les deux hommes, les visages fermes, se sont faits des accolades pour les flashes des appareils photo, avant qu’Alassane Ouattara ne s’engouffre dans son véhicule. Mais, un autre fait insolite a laissé transparaitre l’ambiance délétère qui a prévalu tout au long du tête-à-tête. Alors que Ouattara se dirigeait vers son véhicule, Bédié n’a pas attendu que le véhicule de commandement de Ouattara démarre pour lui donner aussitôt dos.

Et Ouattara qui, une fois dans son véhicule avait levé les mains en direction de son aîné, a dû se rendre compte que Bédié lui avait déjà tourné dos. Une image qui, à elle seule, résume toute l’ambiance de la rencontre entre Ouattara et son «Julius Nyerere» ivoirien. Le malaise est désormais perceptible, même si les observateurs de la scène politique n’osent pas jouer cette carte. Cette scène de fin qu’a servie Bédié et la courte durée du tête-à-tête sont-elles des éléments révélateurs du malaise qui couve au sein du couple PDCI-RDR ? Attendons de voir. Pour l’heure, il se murmure un remaniement en profondeur. Le PDCI en sera la grosse victime ? Rendez-vous dans quelques jours.

Anderson Diédri

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE