21/11/2012 01:26:13
La guérilla occupe Goma. Kabila appelle le peuple au secours
(...) Le bain de sang redouté par certains observateurs ne semble pas avoir eu lieu.
la-croix
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Rebelle M23 à Goma
Les soldats du M23 se sont emparés de la capitale du Nord-Kivu.

Selon les premiers témoignages recueillis parmi la population, un calme relatif régnait dans la ville conquise.

Depuis mardi 20 novembre au matin, la ville de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) est occupée par les rebelles du Mouvement du 23 Mars (M23). Si l’on pouvait encore entendre des tirs sporadiques dans des quartiers périphériques de la ville à la fin de la matinée, un calme relatif semblait régner dans les rues, selon des témoins.

Le bain de sang redouté par certains observateurs ne semble pas avoir eu lieu. « Je vois les soldats du M23 défiler dans toute la ville, témoigne un travailleur humanitaire congolais joint au téléphone. Ils sont calmes et assurés. On ne voit plus aucun soldat de l’armée gouvernementale. C’est impressionnant. »

Selon ses dires, les rebelles contrôlaient tous les axes principaux de la ville et l’aéroport tandis que les soldats de la Monusco (mission de l’ONU) se terraient dans leur camp. « J’ai vu deux de leurs chars patrouiller dans la ville. Mais c’est tout », affirme l’humanitaire.

« Les soldats du M23 se comportent plutôt correctement »

« Les soldats du M23 se comportent plutôt correctement », confirme Jean-Marie, un habitant du centre-ville qui a passé la nuit à prier pour la paix dans l’église catholique du Saint-Esprit, au centre-ville. « C’est un soulagement ! Je m’attendais à ce qu’ils nous pillent, nous agressent, nous volent : or, je les vois plutôt détendus avec la population. »

On ne connaît pas encore le nombre de victimes des combats mais selon un responsable d’une ONG internationale présente à Goma, il y aurait eu huit civils tués et une centaine de blessés, dans la journée de lundi 19 novembre.

Sur le plan humanitaire, les habitants sont obligés de se débrouiller. « Nous n’avons plus d’électricité ni d’eau depuis ce matin, confie Jean-Marie. Les marchés sont fermés. Heureusement, nous avions fait des provisions samedi dernier. Mais nos réserves diminuent. »

Beaucoup de civils dans les rues de Goma

« Il y a beaucoup de civils dans les rues, ils ont l’air perdus, ajoute de Goma Caroline Péguet, la chef du Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) pour le Nord-Kivu. Nous avons noté depuis le début de l’offensive un nombre considérable de personnes qui fuyaient les combats.

Nous n’avons pas encore les moyens d’évaluer les besoins et de pouvoir leur venir en aide. Nous espérons pouvoir lancer une mission d’évaluation dès mercredi matin. »
De nombreuses ONG ont évacué leur personnel vers le Rwanda voisin et l’ONU a annoncé le départ de ses employés « non essentiels » .

Joseph Kabila appelle le peuple à se mobiliser

À Kinshasa, le président congolais, Joseph Kabila, appelait lundi 20 novembre le peuple ainsi que toutes les institutions à se mobiliser contre l’agression dont la RDC se dit victime de la part du Rwanda voisin. « Je demande la participation de toute la population à défendre notre souveraineté », a-t-il déclaré.

Un appel qui laisse froid Jean-Marie : « Je n’attends rien de Kin­sha­sa. Les autorités militaires et politiques ont fait la preuve de leur nullité pour nous protéger. Le M23 va-t-il faire mieux ? Il l’affirme. Je n’ai pas d’autre choix que de l’espérer. »

Ce mouvement va-t-il se contenter de cette victoire ou poursuivre sa route vers Bukavu, la capitale du Sud-Kivu, comme le confiaient des militaires début octobre ? « Aujourd’hui, je prends du repos, la nuit a été longue. Nous nous efforçons de rassurer la population et les ONG. Si Kinshasa croit que nous allons nous arrêter à Goma, il se trompe ! Nous allons évidemment poursuivre notre pérégrination », confiait hier un des leaders du mouvement sans en préciser le but.

Laurent Larcher

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE