21/11/2012 03:00:17
Vers l'officialisation de l'homosexualité en Afrique?
(...) On comprend que, cette déviation sexuelle, normale pour la plupart des pays occidentaux, est un effet pervers de la colonisation. Mais pourquoi vouloir imposer cette honteuse abomination aux pays sous développés?
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La France, comme bien d'autres pays développés, veut officiellement autoriser l'homosexualité pour encourager ainsi des personnes de même sexe à constituer un foyer.

Cette ignominie, que les politiques introduisent dans la société, est contraire au bon sens, aux us et coutumes, et surtout à la Parole de Dieu. Cette pratique n'a même jamais été vue chez les animaux. De plus, elle n'avait pas cours dans nos sociétés africaines où existait pourtant l'inceste qui, d'ailleurs était ‘à juste raison, fortement réprimé de sorte à décourager toute récidive et ce comportement sexuel détestable.

On comprend que, cette déviation sexuelle, normale pour la plupart des pays occidentaux, est un effet pervers de la colonisation. Mais pourquoi vouloir imposer cette honteuse abomination aux pays sous développés?
 
Aux USA, certains états l'ont déjà officialisée et le candidat gagnant OBAMA s'est même déclaré partisan du mariage homosexuel. De même en Europe, certains religieux n'ont pas eu honte de proclamer leur homosexualité. Il apparaît clairement qu'un grand nombre de dirigeants occidentaux adhèrent à ce type d'union.
Et pourtant, ces individus, au regard de la Bible et de tous les livres religieux, sont dans le faux.

Pire, les pays développés veulent imposer l'adoption de ces déviations diaboliques aux pays pauvres et particulièrement aux pays africains. Ainsi, ces pays riches conditionnent-ils leurs aides aux pays pauvres à l'acceptation de cette exécrable déviation sexuelle. C'est pourquoi l'aide a été refusée au Botswana dont l'ancien Président s'était ouvertement opposé à cette pratique. C'est d'ailleurs seulement, après sa mort et l'acceptation par son successeur de cette détestable pratique sexuelle que ce pays a pu bénéficier de l'aide conditionnelle promise. Ô, pitié pour ceux qui vendent leur âme au diable!

Il s'agit donc pour ces pays dits développés d'imposer ce type de relation sexuelle de par le monde.

Faut-il rester sans réaction devant un tel comportement qui choque l'éthique morale?

Faut-il maintenant vivre selon cette nouvelle échelle de valeurs que ces pervers veulent imposer au monde?

Et dire que ces gens qui ne veulent donc pas procréer manifestent le désir d'adopter et élever des enfants. Quelle stratégie immorale pour continuer de perpétuer cette dangereuse conception des relations intimes?

Ainsi, veulent-ils assurer l'avenir de cette pratique insensée.

C'est pour garantir cet avenir malsain, que le pouvoir ivoirien des dozos et francs-maçons veut faire voter cette loi appelée à régir les foyers; on comprend qu'il est difficile dans des couples homosexuels de situer une hiérarchie; c'est certainement dans ce contexte que les tenants du pouvoir ivoirien préparent les populations par l'adoption de ce projet de loi inique sur le mariage et cela devant le silence coupable des hommes de Dieu

Mais quelle est l'organisation dans laquelle la hiérarchie est volontairement laissée floue? Les hommes dans toutes leurs structures, aussi petites soient-elles, instituent une hiérarchie et délèguent des pouvoirs très précis à leurs collaborateurs pour la bonne marche de celles-ci.

C'est pourquoi Dieu, dans sa grande sagesse, en instituant le mariage entre deux personnes de sexes différents, a choisi l'homme, comme le chef de la femme en lui demandant d'aimer son épouse, et à celle-ci d'être soumise à son mari. C'est cela l'unique mariage. A ne pas confondre avec la simple amitié, et l'amour que chaque être humain doit avoir pour son prochain ; l'amour, éros, étant réservé aux individus de sexes différents.

Il faut se souvenir de la position biblique sur cette horrible déviation. Dieu définit cette pratique comme une abomination (Ezé 16/50); c'est pourquoi, Dieu fit pleuvoir du feu et du soufre pour détruire les villes de Sodome et Gomorrhe et leurs habitants pratiquant ces monstruosités (Ge19/24); de plus Dieu déclare dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, et ceux qui les approuvent ( Rom1/32); ainsi, si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils font tous deux une chose abominable; ils seront punis de mort: leur sang retombera sur eux (Lev20/13).

Voilà des textes de la Parole de Dieu qui condamnent cette pratique ignominieuse. Jugez donc vous-même s'il vaut mieux obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes. En vérité, entre personnes d'un même sexe, il ne peut y avoir de mariage mais plutôt ces deux individus constituent une paire.

Qualifier donc d'homophobes ceux qui dénoncent une telle abomination a pour objet de mettre faussement sur la conscience d'honnêtes gens un complexe d'amour; c'est oublier que le premier «homophobe» est donc Dieu lui-même et pourtant ce Dieu créateur est le Dieu d'Amour. Qu'on ne brandisse pas l'argument sans cesse ressassé et creux de la laïcité de l'Etat pour détruire les bonnes meurs car la simple morale et les us et coutumes africaines condamnent cette pratique sexuelle.

En réalité, l'homosexualité est l'œuvre d'une possession démoniaque dont il faut prendre conscience pour en être délivré; malheureusement ils sont nombreux ceux qui s'y complaisent et ceux qui se sentent obligés de tenir un langage mensonger aux affidés de cette déviation sexuelle.

C'est pourquoi, aux religieux de quelque obédience que ce soit, il importe de prendre, aujourd'hui plus qu'hier, une position officielle et sans équivoque contre cette détestable vision de la liberté sexuelle. Il faut rompre ce silence devenu assourdissant et empêcher que ce projet de loi, discuté au parlement et pour lequel le pouvoir actuel, pour manifester son mécontentement et son attachement à cette vision inexplicable de l'organisation familiale, dit avoir dissous le gouvernement.

Il se dessine sous les yeux des ivoiriens la mise en touche de la loi sur le foncier votée en 1998, et bien pire, in fine, la mise sous silence de la constitution ivoirienne pour que le principal bénéficiaire de la guerre de la France de Sarkozy contre Gbagbo s'éternise au pouvoir dans une dictature féroce.

C'est maintenant que les hommes de Dieu doivent parler pour clamer à haute voix la vision divine de la famille et des relations sexuelles. Il ne faut point se taire pour laisser se désagréger la cellule familiale africaine comme l'est aujourd'hui la famille européenne où se vivent tant de monstruosités inimaginables. Et dire qu'ils veulent imposer cette vision démoniaque partout y compris dans les pays sous-développés.

Il faut que l'homosexualité ne soit aucunement tolérée en Afrique. C'est aux religieux de prendre dès maintenant à bras le corps ce combat. Que les chefs religieux se gardent de prendre à la légère cette mission que Dieu leur a confiée. Car sous leurs yeux, l'homosexualité est en train d'être officialisée en Côte d'Ivoire pour s'étendre en Afrique. Quel sacrilège !

NANWOULET G. Simone

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE