23/11/2012 02:29:27
Enfants de personne
« Quel que soit son statut, l’enfant qui se retrouve seul sur le territoire britannique, doit être pris en charge par les autorités qui ont l’obligation de le faire. C’est à elles de le soutenir et de l’héberger. Mais souvent elles ne le font pas. Impossible de comprendre pourquoi. L’explication officielle de cette inaction des autorités : le problème de papiers ».
ruvr
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Enfants de personne

Un nouveau scandale est en train de prendre de l’ampleur en Grande-Bretagne. La chaîne de télévision BBC a diffusé un reportage sur les enfants des migrants dont ni les parents, ni l’Etat ne veulent pas, et qui se retrouvent donc dans la rue. Selon les experts, si les autorités continuent à ne rien faire face à ce problème, les émeutes du mois d’août 2011 risquent de se reproduire.

Selon les journalistes, des centaines d’enfants d’origine étrangère vivent dans la rue d’Angleterre. Dans leur majorité ces enfants sont entrés légalement au pays en venant rendre visite à la famille ou accompagnés de leurs parents venus pour travailler. Ensuite ils se sont retrouvés dans la rue pour une raison ou une autre : le visa était expiré mais ils n’ont pas voulu repartir, leurs parents qui sont devenus clandestins, soit les ont chassés de la maison, soit les ont perdus. Quoi qu’il en soit, le résultat est le même : l’enfant vit dans la rue, il n’a pas de papiers, il ne peut pas rentrer à son pays d’origine et il est rejeté par la société britannique.

C’est ce que font les adultes – les parents et les fonctionnaires – qui indigne plus que tout, dit Kamena Dorling du Coram Children's Legal Centre.

« Quel que soit son statut, l’enfant qui se retrouve seul sur le territoire britannique, doit être pris en charge par les autorités qui ont l’obligation de le faire. C’est à elles de le soutenir et de l’héberger. Mais souvent elles ne le font pas.

Impossible de comprendre pourquoi. L’explication officielle de cette inaction des autorités : le problème de papiers ».


Les enfants de la rue n’est qu’une infime partie du grand problème de migrants en Grande-Bretagne. Le gouvernement de coalition actuellement au pouvoir l’a hérité de ses prédécesseurs travaillistes, explique Tamara Kondratieva de l’Institut de l’information scientifique sur les sciences sociales de l’Académie des sciences de Russie.

« Les travaillistes ont toujours prôné une migration massive vers la Grande-Bretagne car ils s’appuient sur les migrants lors des scrutins. Les experts sont nombreux à considérer que sans ces derniers les travaillistes n’ont jamais pu avoir de tel succès aux élections. Ni s’être tenus au pouvoir pendant treize ans, s’ils n’avaient pas utilisé cette ressource-là. Les conservateurs s’opposaient toujours à cette politique d’immigration qui est beaucoup trop large, mais avant l’avènement de Cameron au poste du chef du gouvernement cette position ne rencontrait pas de soutien ».

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE