24/11/2012 07:00:48
Le peuple palestinien en quête de sa souveraineté mérite justice totale
Le peuple palestinien en quête de sa souveraineté mérite la justice totale et non le jeu partial habituel de l’occident qui déjà trop le rabaisse et l’infantilise.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Gaza

Le peuple palestinien en quête de sa souveraineté mérite la justice totale et non le jeu partial habituel de l’occident qui déjà trop le rabaisse et l’infantilise.

Jamais dossier n’a été brûlant et gênant sur la scène politique internationale comme celui de la Palestine.
Jamais dossier sur la scène internationale n’a été embrassé et laissé en suspens comme celui de son peuple.
Aussi, jamais dossier n’a été abordé et traité avec autant de partialité comme celui de ce peuple en cage qui cri, qui suffoque, qui saigne et meurt ; meurt sous les yeux et oreilles ouverts des puissants et des faibles.

Rien ne fait toujours voir le bout du tunnel pour ce peuple, car il s’est développé et renforcé l’habitude suivant laquelle dans le conflit qui l’oppose à Israël, la victime est toujours pointée du doigt comme étant le bourreau.
Les intimidations et menaces de vous faire perdre votre poste (si vous en avez un) surgissent ici et là pour attaquer quiconque voit les choses différemment. L’on vous accuse d’être l’ennemi d’Israël ou d’être antisémite.
Tout ceci désarme beaucoup d’esprits et groupes d’esprits qui s’engagent à porter la flamme de la vérité et de la justice pour susciter la lumière dans cette partie agitée et ténébreuse de l’humanité.

Certains développent partout la thèse des complots visant à détruire l’Etat d’Israël et mettent cela en avant comme excuses pour des guerres insensées et des boucheries humaines.

J’admire les Juifs et il y a beaucoup à copier chez eux : Leur dynamisme, leur solidarité et leur entreprenariat. Quelle communauté n’aimerait pas être comme eux, sauf des forces anti-progrès du développement de l’humanité ?

Toutefois, il est déplorable que rien de décisif sur le plan international ne se réalise pour que justice soit faite à la Palestine qui vit sous occupation israélienne.

Il n’y aura jamais de paix pour personne jusqu'à ce que les Palestiniens deviennent souverains et jouissent de la liberté et s’épanouissent comme les autres. Et demander à ce peuple sous-armé de se désarmer c’est être ridicule. 

Il n’y aura jamais de paix pour la Palestine ni pour Israël et ses alliés jusqu'à ce que les frontières des deux Etats soient tracées et acceptées et qu’une réconciliation et  le respect réciproque entre les deux peuples soient réels. 
Le monde doit apprendre à avoir honte. L’occident doit comprendre que le monde n’est pas une planète remplie d’enfants sans sens de discernement. Car, une fois de plus en ce novembre 2012 il l’a insinué à travers ses positions.

GazaPendant le conflit de ce novembre entre Israël et la partie Gaza de la Palestine, les medias et beaucoup d’autorités politiques et même religieuses de l’occident ont encore pointé et incriminé les Palestiniens comme étant les agresseurs.

Ah, honte ! Où es-tu ? Honte, où étais-tu encore ce mois pendant et après le conflit Israël-Palestine ? Honte, n’es-tu vraiment pas faite pour l’occident ?

Sans quoi, comment peut-on accuser des mangoustes et hérissons que sont les Palestiniens de vouloir seulement détruire ou dévorer les lions et tigres féroces que sont Ies Israéliens ? Jusques à quand allons-nous continuer à mentir et à nous mentir ?

Si nous ne doutons pas que les bombardements des Palestiniens ordonnés par Netanyahou qui ont coûté la vie à presque 200 personnes avaient des mobiles électoraux, comment comprendre l’arrêt ou le freinage de l’engagement des troupes israéliennes à Gaza ?

C’était d’abord une aventure incertaine et suicidaire, et celui qui les y préparait pouvait s’en tirer avec beaucoup de pertes dans les rangs des soldats de l’Etat Hébreux, ce qui ferait perdre son parti aux prochaines élections.
En effet, des missiles plus sophistiqués cette fois-ci lancés du Hamas auraient donné un signal que ce groupe s’est encore mieux préparé et ne regarderait pas l’armée étrangère faufiler chez lui comme par le passé.
L’arrêt des hostilités à travers les médiations tous azimuts et rapides qui ont eu lieu et la suspension de l’engagement des troupes israéliennes à Gaza n’étaient pas motivés par des raisons humanitaires comme d’aucuns le croiraient.

Nous le comprenons en ce sens que la continuation de cette escalade aurait entraîné un certain mécontentement et schisme au sein du nébuleux groupe des valets arabes de l’occident au Golfe au service des Maîtres et ruiné tout.

Cette fragilisation aurait ralenti ou paralysé la machine de guerre en marche contre la Syrie et les efforts que ceux-là déploient conjointement aux côtés des occidentaux pour déraciner Bachar El-Assad.
Ceci nous amène à dire qu’il n’y a toujours pas de volonté réelle de la résolution de l’éternelle question palestinienne. C’est comme l’on aurait dit au PM de l’Etat Hébreux :

« Cesse de nous humilier et embarrasser ouvertement ! Mais écoute, ne sauvage pas ! N’écroule pas nos plans ! Ne réduit pas nos chances de dégager Assad avec les applaudissements de ces arabes, puis d’attaquer l’Iran sous leurs salves d’applaudissements. Tu retourneras à ton troupeau palestinien après cela. »

Le monde doit se montrer plus que jamais conséquent devant le problème palestinien et les autres problèmes de ce monde, sinon le monde va au chaos.

Notre effort constant c’est de faire voir que s’il y a justice dans ce monde elle doit être pour tous les humains. C’est de faire comprendre que si l’égalité des humains et les droits humains sont sacrés, ils doivent l’être pour tous les individus et tous peuples.

La gourmandise, les crises financières, politiques et économiques ne doivent pas trouver de solutions dans des déstabilisations et tueries orchestrées. Les solutions à ces crises sont au bout d’une seule arme que les gens cachent mais que nous tous allons finir par tirer pour sauver le monde : JUSTICE.

C’est de cette arme que le monde a besoin. Aussi longtemps qu’elle sera cachée ou remplacée par de « fausses armes », personne n’aura la paix. Personne. 

Dans tous les cas, quiconque se dit en position privilégiée a toujours la cause de sa propre chute encore invisible à son seuil. Quiconque s’assigne la tâche de troubler le sommeil des autres n’a jamais de paix lui-même. 

Léon Tuam,
23 novembre 2012

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE