27/11/2012 03:01:53
Bataille de l'UMP. Nicolas Sarkozy prend position
Pendant son déjeuner, Nicolas Sarkozy aurait déconseillé à François Fillon de saisir la justice et estimerait préférable d'appeler les adhérents de l'UMP à voter une nouvelle fois pour sortir de l'impasse dans laquelle est plongé le parti.
msn
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Sarkozy fillon

Selon l'AFP, pendant son déjeuner, Nicolas Sarkozy aurait déconseillé à François Fillon de saisir la justice et estimerait préférable d'appeler les adhérents de l'UMP à voter une nouvelle fois pour sortir de l'impasse dans laquelle est plongé le parti. Nicolas Sarkozy et François Fillon ont déjeuné ensemble lundi 26 novembre à Paris. L'entrevue a eu lieu avant la proclamation par la Commission des recours de l'UMP, de la victoire de Jean-François Copé.

Jean-François Copé élu

Plus tôt dans la journée, la commission nationale des recours de l'UMP (CONARE) a reconnu lundi après-midi la victoire de Jean-François Copé à l'élection pour la présidence de l'UMP. La décision de la Commission dont le camp Fillon rejette la légitimité, fait état d'une avance de 952 voix pour Jean-François Copé, contre 98 lors de la proclamation des premiers résultats, le 19 novembre. La commission des recours a compté 86 911 voix pour Jean-François-Copé et 85 959 pour François Fillon, après avoir annulé les résultats jugés frauduleux de Nouvelle-Calédonie et ceux des premier et troisième bureaux des Alpes-Maritimes, notamment.

Fillon dénonce un "coup de force"

François Fillon a rapidement réagi, récusant les résultats proclamé par la Commission des recours de l'UMP, dénonçant un "coup de force". En effet, le camp Fillon parle de "mascarade". "Nous ne reconnaissons pas l'annonce par la Commission nationale des recours", a affirmé Jérôme Chartier, ajoutant que l'objectif de François Fillon restait "le même : obtenir la proclamation des résultats réels de l'élection à la présidence de l'UMP". Selon son avocat, François Fillon ne s'arrêterait "pas là" et obtiendrait "par la voix judiciaire", l'annulation du vote pour la présidence de l'UMP, après la nouvelle proclamation de la victoire de Jean-François Copé. En effet, François Fillon compte réunir, mardi matin, ses soutiens parlementaires pour décider de la marche à suivre.

Les réactions

Pour Alain Juppé, "rien n'est réglé". L'homme qui s'était posé en médiateur n'avait pas réussi à mener à bien sa mission. De son côté, Nathalie Kosciusko-Morizet a lancé une pétition électronique appelant à un nouveau vote. Le feuilleton qui déchire la droite depuis plus d'une semaine, semble repartir de plus belle...

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE