29/11/2012 01:00:47
600 milliards de FCFA de surliquidité bancaire au Cameroun
Plus de 600 milliards de francs CFA « dorment » actuellement dans les banques d’après les derniers chiffres obtenus auprès de l’Association des professionnels des établissements de crédit du Cameroun (APECCAM).
APA
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Plus de 600 milliards de francs CFA « dorment » actuellement dans les banques d’après les derniers chiffres obtenus auprès de l’Association des professionnels des établissements de crédit du Cameroun (APECCAM).

Une « surliquidité » bancaire pour le moins incompréhensible, d'autant que des entreprises à la recherche des financements se plaignent des difficultés qu'elles éprouvent pour accéder au crédit.

A en croire les membres de l'APECCAM, « le problème se situe au niveau des garanties, de la contribution du crédit bail, des sociétés de capital risque et les banques commerciales feront leur part ».

Toutefois, afin dans la perspective d'accompagner des entreprises dans la voie de la croissance, les établissements de crédit qui situent le taux de bancarisation actuelle à 7 pour cent et veulent porter à 10 pour cent à court terme, entendent mettre un accent sur la communication, le financement de l'économie et une valeur ajoutée au profit de ses membres.

Les banques proposent également la création d'un observatoire du financement pour accompagner les PME, la création d'un cadre juridique visant à résoudre « l'épineux problème de recouvrement des créances qui fait tant mal aux banques et qui justifie en grande partie leur frilosité à prêter aux PME », a indiqué Mathieu Mandeng, le président de l'APECCAM.

Le ministre des Finances Alamine Ousamane Mey, a émis le vœux de voir le banques s'impliquer davantage dans le financement de l'économie, a également souhaité que le taux de bancarisation soit porté à court terme à 30 pour cent, puis, à 50 pour cent à moyen terme.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE