30/11/2012 03:02:58
Success-stories des Africains en Russie
Notre rubrique des histoires de succès des Africains en Russie arrive à sa troisième partie. L’Afrique possède de nombreux talents, dans des domaines bien différents. Cela concernera aujourd’hui le monde du show-business.
ruvr
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Sucess story des africains en Russie

Notre rubrique des histoires de succès des Africains en Russie arrive à sa troisième partie. L’Afrique possède de nombreux talents, dans des domaines bien différents. Cela concernera aujourd’hui le monde du show-business.

Le monde de la chanson et du show-business est un domaine spécial et assez fermé. Y compris en Russie, et peut-être même plus qu’ailleurs. Quoiqu’il en soit, plusieurs artistes originaires d’Afrique ou issus de couples mixtes russo-africains, ont réussi à percer dans ce domaine.

Les artistes d’origine africaine ou afro-américaine étaient déjà présents en URSS. On mentionnera Wayland Rodd : artiste, acteur et danseur américain et soviétique, ayant quitté les États-Unis au début des années 1930 avec sa femme pianiste et compositeur, également américaine. Son fils aujourd’hui, portant le même prénom que son père, est lui aussi artiste, en l’occurrence chanteur de jazz et de soul, et vit à Moscou. De l’époque de l’URSS, on se souviendra aussi de James Patterson, poète soviétique, de père afro-américain et de mère russe. Étant enfant, il s’est fait connaitre pour avoir joué dans un film soviétique de 1936, Le Cirque, un film antiraciste.

Yelena KhangaAujourd’hui, dans la nouvelle Russie, plusieurs personnalités issues de couples mixtes confirment à leur tour l’émergence de la nouvelle élite russo-africaine dans le domaine du cinéma, de la musique et de la télévision. Parmi eux, nous ne pouvons oublier Elena Khanga (Photo), journaliste et auteur russo-américaine, dont le père, Abdullah Kassim Khanga, était le Premier-ministre de Zanzibar dans les années 1960 et sa mère, citoyenne soviétique, était historienne. Elena Khanga est une journaliste très connue en Russie, étant notamment la présentatrice de nombreux programmes télévisés. A l’heure actuelle, elle travaille pour la chaîne russe anglophone Russia Today, en l’occurrence dans le débat hebdomadaire « Cross Talk », ainsi que pour la station radio Komsomolskaya Pravda, où elle a sa propre émission. Elle est également enseignante à l’École nationale supérieure de la télévision, à Moscou.

Nous ne pourrions pas ne pas mentionner la très talentueuse chanteuse moscovite de jazz et de blues, Victoria Pierre-Marie, dont le père est originaire du Cameroun. Il est chirurgien-gynécologue, docteur en sciences médicales. Sa mère est Moscovite, également chirurgienne. Le grand-père maternel de Victoria est aussi un célèbre peintre russe : Mikhaïl Balandine. On peut en dire de même de la ravissante chanteuse Kornelia Mango, dont l’une de ses nombreuses origines est également africaine (Guinée-Bissau). Ivan Traoré dit « BlackMann », célèbre présentateur de MTV Russie est quant à lui russo-malien. Son collègue, Simon, qui est animateur de la version russe de la radio musicale NRJ est Nigérian. Parmi les autres artistes afro-russes, on se rappellera des acteurs Grigori Siyatvinda et Alexeï Dedov, respectivement russo-zambien et russo-guinéen, sans oublier des artistes plus jeunes : Moshe Galiakhmetov et Dane Lukombo (d’origine angolaise), âgé aujourd’hui de 18 ans, qui s’est fait connaitre pour son rôle principal dans le film russe Le petit-fils du cosmonaute, dans lequel il a joué le petit-fils de la légende soviétique de la conquête de l’espace : Iouri Gagarine.

Il ne serait pas possible de clore ce sujet sans parler du Nigérian Jam Sheriff et du Camerounais Pierre Narcisse. Le premier est arrivé à Moscou pour faire ses études en médecine à l’Université Russe de l’Amitié des Peuples. Il y obtient son diplôme et y défend également avec succès sa thèse de doctorat.

Pourtant, étant artiste dans l’âme dès sa prime enfance, il réalise son rêve en Russie et devient chanteur. Mais c’est surtout son ami Pierre Narcisse avec lequel il travaillera durant plusieurs années, arrivé du Cameroun en Russie lui aussi pour étudier, qui deviendra une des principales stars de la pop et du show-business russe. Il prendra part à la deuxième édition de la fameuse Fabrika Zvezd (l’équivalent de la Star Academy), et c’est là que sortira son hit le plus célèbre Chokoladniy Zayac (Lapin en chocolat), qui le fera connaitre à travers toute la Russie. Une chanson simple et joyeuse qui deviendra célèbre même au fin fond du pays.

Moudio Moukoutou Pierre Narcisse avait fait des études de journalisme d’abord à l’Université Russe de l’Amitié des Peuples, puis à l’Université d’État de Moscou. Il a travaillé dur pour changer et promouvoir l’image des Africains auprès des Russes à l’époque où le problème du racisme battait encore son plein. Son succès médiatisé en a inspiré d’autres. En duo avec Jam Sheriff, il a été parmi les candidats pour représenter la Russie à l’Eurovision. Aujourd’hui, Pierre vit toujours à Moscou, il est marié et a une superbe fille, Carolina. Il faut tout de même souligner que la popularité de Pierre Narcisse est arrivé à un moment où le pays ne faisait que commencer à retrouver sa grandeur passée et lorsque les mouvements extrémistes étaient encore nombreux à travers toute la Russie.

Pourtant, il a réussi. Aujourd’hui, la situation est différente, de même que le pays. Et je pense que les succès des Africains en Russie ne feront que se poursuivre.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE