08/05/2009 17:18:34
Yaoundé : Cambriolage au ministère de la Recherche scientifique
Les voleurs ont emporté deux ordinateurs portables et une somme de cinq millions Fcfa.
Le Jour
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

L’Institut national de l’éducation, un des services déconcentrés du ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation (Minresi), présentement connu sous l’appellation de Centre national d’éducation (Cne), a été visité par des cambrioleurs dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2009.

C’est deux bureaux abritant les services de l’Académie des sciences du Cameroun qui ont été cambriolés.
«Pour accéder à ces deux bureaux situés au sous-sol du Cne, les cambrioleurs ont d’abord escaladé la barrière en passant par l’arrière du bâtiment. Une fois dans l’enceinte, les voleurs ont grimpé sur les antivols pour atteindre le plafond et c’est à partir du plafond qu’ils ont eu accès à nos deux bureaux », précise le Dr David Mbah, secrétaire exécutif de l’Académie des sciences.

Deux ordinateurs portables de marque Dell et Toshiba ont été volés dans le bureau de David Mbah. Les disques durs des deux laps top, rappelle-t-il, contenaient une importante documentation et le panorama des communications présentées depuis plus de deux ans par une équipe de chercheurs. Il s’agit, en l’occurrence, des conférences scientifiques sur des thèmes aussi variés que le Vih/sida, la sécurité alimentaire et le changement climatique.

C’est dans un des tiroirs du deuxième bureau, celui de Thaddeus Ego, secrétaire de bureau et billetteur de ladite Académie, que les cambrioleurs ont récupéré la somme de cinq millions Fcfa. Le tiroir a été éventré. Cette somme d’argent, révèle le billetteur, a été retirée dans la soirée du 30 avril auprès du ministère des Finances et devait être distribuée le lendemain 1er mai. L’argent était affecté à 15 personnes et destiné au paiement de leurs frais de mission et des primes spéciales accordées par décision du ministre.

Une enquête a été ouverte par les gendarmes de la brigade de Melen. Dans le collimateur des enquêteurs, outre le billetteur de l’Académie, convoqué et entendu à la gendarmerie, les deux agents de sécurité de la société de gardiennage Métro Security international qui étaient de service cette nuit-là.

Une curiosité dans ce énième cas de cambriolage au sein d’un édifice public : sa concomitance avec celui du centre divisionnaire des impôts de Yaoundé 11 et 12 à Biyem-Assi, perpétré, lui aussi, dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2009.

Evariste Menounga

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE