04/11/2009 17:36:24
Rdpc : le parti cherche ses ennemis de l'intérieur
René Sadi indique qu’il faut mettre fin à toute velléité de candidature autre que celle de Paul Biya.
Mutations
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Quelque esprit malveillant à l'intérieur même des instances du Rassemblement démocratique camerounais (Rdpc) aurait-il l'ambition de briguer le fauteuil présidentiel en lieu et place du président de la République et chef de l'Etat actuel, Paul Biya ? La situation semble d'autant plus préoccupante que le secrétaire général du Comité central du Rdpc, René Emmanuel Sadi est monté au créneau hier lors du la réunion de lancement des commémorations du 27ème anniversaire de l'accession au pouvoir du président Paul Biya. Au cours de la réunion de circonstance regroupant les responsables de la Commission centrale de supervision des manifestations et les chefs de délégations sur le terrain, René Sadi, dans ce qu'il a appelé les trois raisons principales justifiant le choix du thème de cette célébration "Bâtissons l'avenir avec Paul Biya", a particulièrement insisté sur la troisième "L'ambiance au sein du parti."

Dans une phase où l'on aurait pu entendre voler une mouche dans cette salle archicomble des huis clos du palais des Congrès de Yaoundé, celui qui semblait avoir visiblement été mandaté par son "Chef" n'a pas manqué d'indiquer que "L'ennemi n'est pas loin de nous. L'ennemi peut se manifester en notre sein", avant d'indiquer à l'endroit d'une assistance qui semblait plus que surprise par cette sortie du principal responsable administratif du parti au pouvoir " Il y a un besoin de clarification dans nos rangs, pour qu'aucune équivoque ne soit développée. " On verra le secrétaire général du Comité central du Rdpc insister plus tard sur cette volonté de tirer les choses au clair dans les rangs du parti.

Des prétentions de ces militants de l'intérieur qui, de l'avis même de René Emmanuel Sadi sonneraient comme une fausse note au milieu de " la mobilisation observée au sein des militants du Rdpc, face à toutes les attaques que nous avons pu vivre contre notre pays. Le Rdpc s'est mobilisé. La base du Rdpc s'est manifestée. " Une mobilisation qui s'est faite par " des motions de soutien, des appels à la candidature du président national. " Une mobilisation qui n'aurait donc pas laissé indifférente la hiérarchie du parti au pouvoir. " Nous avons pensé qu'il fallait tirer parti de tout ce soutien. Nous avons aussi penser qu'il fallait anticiper sur les événements qui viennent " a ensuite martelé le secrétaire général du Comité central du Rdpc, comme pour indiquer clairement à ceux qui semblaient encore en douter, que la question du choix du candidat du Rdpc pour la prochaine élection présidentielle ne se pose pas.

Ce qui explique donc d'ailleurs le choix du thème des manifestations, présenté dans la circulaire de circonstance du secrétaire général du parti au pouvoir. " C'est un thème prospectif et préparatoire à la prochaine élection présidentielle qui n'est pas si éloignée. C'est un thème qui nous presse de nous tenir prêts afin qu'en aucun cas, cette échéance ne nous surprenne. " Ce qui de l'avis de René Sadi devrait entraîner plus de mobilisation et de cohésion dans les rangs des militants du parti au pouvoir.

Une célébration qui comme on peut l'imaginer, ne se tiendra pas seulement dans cette ambiance de pré campagne électorale. Il y aura en toile de fond, les nombreuses " affaires " qui ont touché de près le président de la République et président national du Rdpc au cours des derniers mois. Des " affaires " qui ont d'ailleurs été fortement été relayées par des médias d'ici et d'ailleurs. Il s'agit simplement pour René Sadi d' " opérations méthodiques et planifiées de désinformation (qui) tentent par tous les moyens, y compris les plus ignobles, de déprécier les réalisations enregistrées au cours des 27 dernières années. " Et le secrétaire général du Comité central du Rdpc, dans son propos d'hier, d'appeler à la " vigilance face à la recrudescence des campagnes de désinformation qui vont certainement s'accentuer au fur et à mesure que l'on approche de l'échéance.

"Avant de lancer un message d'offensive " Nous devons sortir de la posture défensive qui consiste à ne réagir que lorsque nous sommes attaqués", invitant ainsi à faire usage de tous les moyens de communication existant pour faire connaître les réalisations du pouvoir.

Il aura également beaucoup été question au cours de cette rencontre des sept nouvelles sections créées le 16 octobre dernier sur décision du président national du Rdpc. Si les modalités d'organisation des manifestations ont été indiquées, le secrétaire général du Comité central du Rdpc a clairement invité les éventuels candidats aux différents postes qui seront mis en compétition, à manifester leur candidature, car a-t-il fait savoir, des élections seront organisées dans ces sections nouvellement créées "quelques jours seulement après les célébrations du 6 novembre."

Jean Francis Belibi

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE