11/11/2009 18:42:30
3,6 milliards Fcfa pour soutenir les Pme au Cameroun
Il s’agit d’un accord de 8 millions de dollars Us (3,6 milliards Fcfa) qui, selon les explications, va permettre à cette banque panafricaine de financer le commerce extérieur, plus particulièrement les importations
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Quelques minutes avant la cérémonie de présentation de l’emprunt obligataire de l’International finance corporation (Ifc), se déroulait celle de la signature d’un accord entre cette filiale de la Banque mondiale et le groupe Ecobank. Il s’agit d’un accord de 8 millions de dollars Us (3,6 milliards Fcfa) qui, selon les explications, va permettre à cette banque panafricaine de financer le commerce extérieur, plus particulièrement les importations. Selon les explications du directeur général d’Ecobank Cameroun, ce partenariat se présente sous plusieurs formes : la mise en place d’un programme de soutien et de développement de la stratégie des petites et moyennes entreprises (Pme), la mise en place d’une ligne de garantie pour le financement du commerce extérieur (ce qui était d’ailleurs l’objet de cette réunion) et la participation d’Ecobank et de l’Ifc à l’émission de l’emprunt obligataire de 20 milliards Fcfa sur le marché boursier en zone Cemac.

Mais, l’on s’est surtout penché sur ce que cet accord peut apporter au secteur privé au Cameroun, notamment en ce qui concerne le développement des Pme. « Notre partenariat va permettre de générer de nombreux emplois au sein de ces Pme », a dit le directeur général d’Ecobank. De son côté, la directrice de l’Ifc pour l’Afrique centrale et de l’Ouest estime que « les Pme sont une partie importante du tissu économique. C’est un secteur très important dans notre stratégie. Mais, nous avons constaté que ce n’était pas toujours très efficace de financer directement les Pme. Il faut donc mettre en place un mécanisme très efficace pour rentabiliser ce financement ». D’où le partenariat avec des intermédiaires financiers comme Ecobank pour assurer le financement de ces Pme.

Financements et emplois

La Banque panafricaine, présente dans 26 pays sur le continent noir, et l’Ifc ont en 2009 été partenaires dans 15 projets en Afrique. Ce sont des projets similaires à ceux qui ont été engagés hier. Il s’agit, entre autres, des programmes d’appui et d’assistance technique, les financements pour les Pme, les financements de la micro finance, etc.  Le ministre camerounais en charge des Petites et moyennes entreprises a reconnu l’investissement de cette banque dans le soutien des Pme et dans la politique de création d’emplois. Une implication qui arrive à point nommé dans la mesure où l’Etat n’arrive plus à trouver de l’emploi aux jeunes.

Il a cependant promis que le gouvernement du Cameroun va mèner des actions pour permettre l’amélioration de l’environnement des affaires, permettre un accès des structures privées du pays aux financements et la mise sur pied d’une réelle politique d’emplois. « Il est donc bon de venir soutenir les établissements financiers qui eux, vont donner de l’argent aux Pme », a soutenu le ministre Etoundi Ngoa. Son ministère s’engage à produire, d’ici la fin d’année 2010, une banque des Pme pour que les conditions d’accès aux crédits soient plus adaptées à ces structures très fragiles.

Partagez:

Alain Noah Awana

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE