17/11/2009 05:25:04
La CONAC débauche Benjamin Fouda Effa
Le journaliste de la radio privée émettant de Yaoundé au Cameroun vient de mettre fin à son contrat après neuf années passé dans cette boîte. C’est désormais aux services de  la Commission Nationale Anti-Corruption (CONAC) qu’il fera valoir ses compétences et son talent...
camerounactu.net
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

L’ex présentateur des émissions « Zappresse » et « 4S –Santé-Sport-Spirituel-Scandale » est recruté à la CONAC comme « cadre attaché à la division de la communication et de la prévention ». Un univers nouveau pour cet homme de medias qui voit en son recrutement un challenge à relever: « c’est un véritable défi pour moi. Je mettrais tout mon savoir-faire dans les tâches que me confiera ma hiérarchie notamment le chef de la Division de la Communication et de la Prévention et avec la grâce de Dieu, j’espère que tout se passera bien ».  Benjamin Fouda Effa reste cependant peu disert  quand on l’interroge sur les dossiers dont il a la charge au sein de la CONAC. « Permettez moi de ne pas répondre à cette question, les missions de la CONAC sont délicates et n’admettent pas de bruits. C’est peut être pour cette discrétion que certains disent qu’on ne fait rien à la CONAC, mais sachez qu’il y a du boulot là-bas, on ne se frotte  pas les mains » tranche t-il.


C’est en effet le 2 novembre 2009 que Benjamin Fouda Effa a posé ses valises à la CONAC mais il a officiellement quitté la Radio Tiemeni Siantou le 11 novembre 2009. Les fidèles de l’émission "4s" pressentaient déjà son départ de la radio. Ses absences répétées à l’’emission annoncaient quelque chose. Ensuite, il y a aussi eu cette co-présentation de « 4S » avec Alain Aloys Balla, ex rédacteur en chef de Sky One Radio, pendant quelques jours. D’aucuns avaient vu en cela une innovation pour redynamiser l’émission pourtant, Benjamin Fouda Effa préparait le terrain à celui qui prendrait les rennes après son départ. Un départ qui s’est fait sans heurt avec son ancien patron nous confie le journaliste « Ma séparation avec la maison s’est très bien déroulée. Mon ancien patron monsieur Lucien Wantou Siantou m’a compris et m’a félicité ». Une maison qu’il quitte après y avoir passé 09 années de sa carrière et il en garde quelques souvenirs : « 09 ans ce n’est pas 09 jours j’ai forcément participé à faire grandir la RTS et la RTS m’a grandi. J’y ai gravi tous les échelons jusqu’à occuper le poste de chef de chaîne entre 2006 et 2008. Cette chaine de radio est une partie de moi. Mon histoire professionnelle c’est son histoire. Un tel lien on ne le gaspille pas ».


D’autres départs à la RTS
Le départ de Benjamin Fouda Effa de la Radio Tiemeni Siantou  n’est pas le seul cas enregistré ces dernières semaines. Bernard Dieudonné Atangana, monsieur Revue de la presse, a lui aussi quitté la RTS. Il officie désormais à la MAETUR comme attaché de presse. Le journaliste de langue anglaise, Louvier Kindo Wetombè   est depuis ce vendredi  à Douala pour « entamer des études en transit » confie t-il. Mais des indiscrétions laissent entendre que le journaliste est pressenti pour exercer à Radio Equinoxe, une radio privée émettant de Douala.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE