19/11/2009 15:39:17
Perspectives 2010 : Philémon Yang annonce de grands chantiers
Le chef du gouvernement était face aux députés hier pour fixer le cap des réalisations sur les plans économique, social et culturel.
Mutations
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

C'est avec les bras chargés de lourds paquets que les députés présents à l'hémicycle de Ngoa Ekellé ont quitté les lieux hier après le discours de politique économique, social et culturel du gouvernement Philémon Yang. Il s'agissait simplement des documents relatifs au budget de l'exercice 2010 qui ont finalement été acheminés au palais de verre tard dans la soirée d'avant-hier. Sur la sortie du chef du gouvernement, outre le bilan des actions de l'équipe dont il a pris les rênes le 30 juin dernier, il s'est employé à jeter les grands axes de son équipe pour le compte de l'année prochaine.

On a ainsi pu apprendre que " plus de 800 milliards de francs Cfa ont été mobilisés (en 2009 ndlr) pour le développement de différentes infrastructures socioéconomiques, grâce aux ressources propres de l'Etat, aux financements divers provenant de l'allègement ainsi que de la coopération bilatérale... " Une année qui, de l'avis du Premier ministre devrait voir le début de la réalisation d'un certain nombre de projets qui n'ont jusqu'ici fait que l'objet d'annonces. On peut citer dans ce registre, le démarrage annoncé en novembre 2010 des travaux de construction du barrage de Lom Pangar dans la région de l'Est, et même celui de Mem'Vele dans le Sud pour lequel Philémon Yang a indiqué qu'une convention d'environ 360 milliards de francs Cfa a été signée avec un consortium d'entreprises chinoises. De l'argent qui devrait permettre de couvrir l'ensemble du projet. Des projets auxquels il faut ajouter le lancement du processus de la centrale à gaz de Kribi.

Un déploiement dans le secteur énergétique qui s'explique par le chef du gouvernement par le lourd déficit que le Cameroun continue d'enregistrer dans le domaine de l'approvisionnement des ménages en énergie " L'ambition dans le secteur de l'électricité est de tripler à l'horizon 2020, la production actuelle qui avoisine les 1000 mw… " Des mesures qui viendront selon lui en complément de certaines autres déjà amorcées au cours du présent exercice et qui concerne notamment la réhabilitation de certaines centrales hydro électriques comme celle de Lagdo dans le Nord, Song Loulou dans le Littoral. Des travaux qui, s'ils s'inscrivent dans le cadre du processus de résorption du déficit signalé plus haut et dans un ensemble de développement global, rentrent dans le cadre de la mise en application dès 2010, du Document de stratégie pour la croissance et l'emploi (Dsce) qui vient ainsi remplacer le document de stratégie de réduction de la pauvreté (Dsrp)

Agglomérations
Au niveau des infrastructures routières, outre la poursuite des travaux déjà engagés, le chef du Gouvernement a annoncé la fin des études de l'autoroute Yaoundé-Douala, la suite des travaux de la Ring Road, la suite des travaux de la route Obala-Nkolessong qui doit à terme relier la capitale au chef lieu du département de la Haute Sanaga, Nanga Eboko… De même qu'il a annoncé un ensemble d'autres projets devant faciliter la mobilisation dans certaines grandes agglomérations à l'instar de Yaoundé qui va ainsi bénéficier du lancement des travaux de construction de l'autoroute reliant la capitale à l'aéroport international de Nsimalen, qui viendra sans doute mettre fin aux incessantes coupures de l'axe principal de la ville de Yaoundé pour cause de sortie du chef de l'Etat, le dédoublement de la nouvelle route Bastos et l'agrandissement de celle allant au Mont Fébé.

Une zone du Mont Fébé qui bénéficiera aussi de l'aménagement du parcours Vita qui s'y trouve au même titre que ceux de Douala et Bamenda tandis que les sept autres régions verront le lancement des travaux de construction de ces infrastructures. Un domaine sportif qui devrait voir Bafoussam et Limbe doter de stades de football. Si l'hôpital de référence de Sangmelima devrait être achevé, il n'aura sans doute pas de mal à trouver du personnel, du moins en ce qui concerne les personnels médicaux et paramédicaux dont 4500 seront recrutés au cours de l'exercice 2010 selon le chef du gouvernement.
Un budget 2010 pour lequel les têtes de file sont les ministères des Enseignements secondaires avec plus de 200 milliards de francs, les Travaux publics qui rentrent dans ce peloton de tête avec 182 milliards de francs, la Défense avec 175 milliards. Le début de la défense des différentes enveloppes devrait commencer cette après midi après la traditionnelle réunion du groupe parlementaire Rdpc, prévue ce matin au palais des congrès.

Joseph Mbah Ndam, député Sdf de la Momo, Vice président de l'Assemblée nationale
Que Elecam démarre en 2010
Ce discours n'est pas très différent de tous ceux que nous avons toujours eu jusque là. Le Premier vient énumérer les choses qui ont été faites, celles qui vont être réalisées. C'est la même chose. J'ai trois préoccupations. Nous avons compris aujourd'hui que le Cameroun est dépendant à 100% de l'importation de riz. Ce qui n'est pas normal parce que le Cameroun produit du riz et il y a des mesures d'incitation qui ont été prises. Nous attendons de les voir prendre en compte dans le budget 2010. Nous attendons ensuite de voir ce qui va être réservé à Elecam. Nous attendons de voir ce qui a été prévu pour permettre à cet organe de commencer la préparation des élections présidentielles de 2011.

Il est important que cet organisme dispose de fonds qui vont lui permettre de relancer les inscriptions sur les listes électorales de manière transparente et saine. Un système d'inscription qui permet à chaque citoyen inscrit de rentrer en possession de sa carte d'électeur qui l'identifie clairement : avec photos, autres éléments d'état civil nécessaires que l'on devra retrouver sur la liste électoral. Vous avez enfin constaté que pour les ressources internes sont en augmentation et que les revenus issus de la vente du pétrole sont en diminution par rapport à l'exercice en cours. Ce qui veut clairement dire que le Camerounais, quel qu'il soit, doit s'apprêter à s'acquitter de ses impôts. J'estime que le Premier ministre a fait un bon discours.

Martin Oyono, député Rdpc de l'Océan
Projet ambitieux mais nous restons vigilants
Le Premier ministre a fait un discours de politique générale, qui est un discours de présentation. Ce que nous voulons, c'est que ce discours tienne compte des directives contenues dans la circulaire du chef de l'Etat relative à la loi de finances 2010. Ces directives contribuent à l'orientation du budget. Le leitmotiv dans ces directives, c'est la recherchez du bien être des populations. En tant que parlementaires, nous en faisons notre cheval de bataille. Ce que nous admirons, c'est l'ambition, mais ce que nous déplorons d'un autre côté, c'est le taux d'exécution et surtout la qualité d'exécution de ce budget.

Il est passé quand même en augmentation au niveau de l'investissement, mais lorsque nous nous référons au budget 2009 qui en cours, nous avons beaucoup de crainte, parce que sur le terrain, une bonne partie du budget d'investissement a été soit mal réalisée, soit ne l'a pas suffisamment été. Nous qui sommes sur le terrain pour le suivi de ce budget d'investissement public, nous ne pouvons qu'envoyer des signaux d'alarme au niveau du gouvernement afin qu'il puisse en tenir compte pour corriger les erreurs du passé et mieux prévenir… Depuis 2008, le chef de l'Etat est engagé dans le développement de l'industrie et surtout de l'activité énergétique.

Il y a le port en eaux profondes de Kribi qui doit voir le jour. On nous a promis pour 2010, la pose de la première pierre. Nous sommes vigilants. Nous avons le projet de centrale à gaz qui peut alimenter le secteur sud et littoral… Nous avons également le problème des infrastructures routières, car le développement passe par la route…

Jean Francis Belibi

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE