24/11/2009 19:19:02
Egypte : La colère de Hosni Moubarak
Le président de l'Égypte, Hosni Moubarak, a affirmé le 21 novembre tenir rigueur a tous ce qui porterait atteinte à la dignité de ses ressortissants dans les pays étranger. Cette décision fait suite à la crise qui a éclaté lors des matchs de qualification (Egypte-Algérie) pour le mondiale 2010 en Afrique de Sud qui se sont déroulés au Caire puis à Khartoum au Soudan.
Gabon eco
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le président égyptien, Hosni Moubarak, a fermement averti le 21 novembre dernier que l'Égypte ferait preuve de fermeté envers ceux qui portent atteinte à ses ressortissants, alors que les tensions entre Le Caire et Alger étaient au paroxysme autour des éliminatoires du Mondial 2010 qui se sont soldées par une crise diplomatique.

«Le bien-être de nos citoyens à l'étranger relève de la responsabilité de notre pays, nous nous assurons que leurs droits soient respectés et rejetons les violations (...) qui sont commises à leur égard», a martelé le président Moubarak. «L'Égypte ne fera pas preuve de laxisme envers ceux qui portent atteinte à la dignité de ses citoyens», a- t-il poursuivi.

La crise avait éclaté après une attaque à coup de pierres du bus transportant l'équipe d'Algérie à son arrivée dans la capitale égyptienne . Suite à ce traitement, des attaques ont eu lieu par la suite en Algérie contre les locaux d'entreprises égyptiennes, en particulier ceux de la compagnie Egyptair et ceux d'Orascom Telecom Algérie, filiale du groupe égyptien de télécommunications Orascom.

La crise a été ravivée par des accrochages entre supporteurs des deux camps le 21 novembre dans la capitale soudanaise, Khartoum, où l'Algérie a obtenu son billet pour le Mondial en éliminant l'Égypte par un but à zéro.

La tension entre l'Egypte et l'Algérie n'a cessé de monter au cours des dernières semaines autour de la qualification pour le Mondial. L'Egypte a convoqué l'ambassadeur d'Algérie au Caire à deux reprises et elle a rappelé son ambassadeur à Alger. Une manifestation devant l'ambassade d'Algérie au Caire a donné lieu à des violences et 35 personnes, dont 11 policiers, ont été blessées le 20 novembre.

Le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, a lancé un appel au calme, sera-il attendu par les deux pays qui se disputent depuis la sortie de la colonisation le leadership dans cette partie du continent?

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE