04/12/2009 22:09:37
Un groupe piégeux
Le groupe E des Pays-Bas s'apparente à un groupe piège. Les Oranje affronteront le Danemark, le Japon et le Cameroun de Paul Le Guen lors du premier tour.
Sport24
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

                              Pays-Bas 

                              Les Néerlandais vont devoir se coltiner des adversaires plutôt coriaces (DPPI)

 

Pays-Bas
3e nation au classement FIFA, les Pays-Bas sont un peu comme l’Espagne l’équipe maudite des phases finales. Double finaliste malheureuse (1974, 1978), la sélection batave cultive l’image d’une équipe merveilleuse, animée par la philosophie du football total, mais jamais récompensée hormis l’Euro 1988. «Champions du monde» des qualifications, les Oranje ont respecté la tradition, survolant leur groupe (8 victoires en 8 matches) avec une solidité nouvelle (2 buts encaissés). Ne reste plus à Arjen Robben, Wesley Sneijder et Ruud van Nistelrooy qu’à dépasser le stade des matches couperets (élimination en 8es à la Coupe du Monde 2006, en quarts à l’Euro 2008).

Danemark
Les Vikings sont de retour ! Après avoir raté la Coupe du Monde 2006 et l’Euro 2008, le Danemark a retrouvé

sa place sur l’échiquier mondial. Celui de trublion capable de coup d’éclat comme en 1992 lors de l’Euro suédois avec le titre à l’arrivée, après avoir été appelé à la dernière minute suite au désistement de la Yougoslavie. Les Danois sont à prendre au sérieux. On ne termine pas par hasard premier de son groupe avec une seule défaite au compteur, au nez et à la barbe du Portugal et de la Suède. Avec l’inoxydable Jon Dahl Tomasson, le Danemark rêve d’être l’une des bonnes surprises de ce Mondial africain. A noter qu’en trois participations, les Scandinaves ont toujours franchi le 1er tour (deux 8es de finale et un quart en 1998). Les futurs adversaires sont prévenus...

Japon
Depuis 1998 et sa première participation à une phase finale de Coupe du Monde en France, le Japon est devenu une nation régulière, enchaînant 4 qualifications consécutives. Des bons résultats confirmés par deux sacres en Coupe d’Asie des Nations ainsi qu’une élogieuse seconde place lors la Coupe des Confédérations 2001. Néanmoins, la formation nippone peine à confirmer une fois les choses sérieuse commencées. Hormis un huitième de final disputé sur ses terres en 2002, le pays du Soleil Levant n’a jamais été en mesure de jouer les poils à gratter dans une compétition majeure. Récemment élu Joueur asiatique de l’année, Yasuhito Endo meneur de jeu japonais, pourrait bien y remédier en Afrique du Sud.

Cameroun
Qu’elle semble loin la désillusion de 2006 pour le Cameroun absent du dernier Mondial. Repris par Paul Le Guen alors qu’ils étaient derniers de leur groupe, les Lions Indomptables se sont montrés intraitables par la suite en enchaînant 4 succès consécutifs ! Histoire de marquer un peu plus le football africain, les Camerounais, avec cette 5e participation, deviennent les recordmans en la matière devant la Tunisie. Avant de faire le grand saut pour l’Afrique du Sud, Paul Le Guen aura la possibilité d’apporter les dernières retouches à une formation déjà très solide durant la Coupe d’Afrique des Nations en janvier. L’occasion pour Samuel Eto’o d’asseoir un peu plus sa domination au classement des buteurs de la compétition, avant de s’exprimer sur les terrains sud-africains.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE