20/01/2010 04:42:50
Yaya Touré : Pourquoi je préfère l'Algérie en quart de finale
Sa prestation et celle des Eléphants en deux matches, l’adversaire de la Côte d’Ivoire en quarts de finale. Yaya Touré fait un tour d’horizon succinct de la Can des Eléphants.
Abidjan.net
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Si vous devriez faire un choix entre l’Algérie et l’Angola pour les quarts de finale du 24 janvier à venir...

Je préfère l’Algérie parce qu’il sera difficile de jouer l’Angola à la maison face à son public et tout ce qui peut suivre comme environnement.

Quelle analyse faites-vous des deux sorties de la Côte d’Ivoire face au Burkina et au Ghana ?

Je pense qu’on s’adapte malgré tout. Ce n’est pas évident de quitter l’Europe pour venir jouer ici tout d’un coup. Le plus important pour nous, c’est de s’améliorer parce qu’on sait que la Can est une compétition très physique. Pour cela, nous devons être toujours prêts. Souhaitons que nous soyons frais sur le plan physique en quart de finale.

Que pensez-vous du repos forcé que vous observez ?

C’est un petit piège, mais ça nous permet aussi de récupérer un peu. Nous avons fait une préparation qui peut nous permettre d’aller jusqu’en finale. Espérons simplement qu’on arrive au bout.

Vous êtes rarement sorti d’un match de la Côte d’Ivoire. Contre le Ghana, l’entraîneur vous a sorti. Comment avez-vous ressenti cela ?

Pour un professionnel c’est difficile d’avaler, mais c’est le choix de l’entraîneur, on s’y plie. Et puis, pour de grands gabarits comme moi le terrain est difficile à jouer. Si je dois sortir pour le bien de l’équipe il n’y a pas de problème.

On vous a vu rageur en sortant…

C’est normal puisque j’avais encore envie de donner plus et démontrer que je suis à la hauteur, même si c’est frustrant de sortir. Je n’étais pas vraiment énervé mais je n’étais pas ravi non plus. Quand un joueur sort, il se pose des questions.

Sur les deux matches, vous avez eu de mauvaises notes par rapport à votre production...

Le plus important, c’est la production du groupe. Yaya n’est qu’un élément. Ce qui compte, c’est l’équipe. Si elle joue bien qu’elle avance c’est l’essentiel.

Votre nouveau positionnement de milieu relayeur, y êtes-vous à l’aise ?

Ce qui m’importe, c’est de participer au jeu et aider l’équipe. Ce n’est pas évident mais j’ai été formé à l’académie à jouer à plusieurs postes. Ce n’est donc pas un problème pour moi. Au Barca, j’ai joué défense centrale, pourquoi pas en sélection ?

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE