27/01/2010 21:07:02
Le Guen dans l'oeil du cyclone
L’élimination du Cameroun par l’Egypte en quarts de finale de la CAN Orange a mis fin à l’état de grâce de Paul Le Guen. Le technicien est dans le viseur des médias, qui lui reprochent ses choix et conditions. Etat des lieux de la situation au pays des Lions Indomptables.
Joseph Djomo (Rdaction Football365/FootSud)
footafrica365.fr
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

http://www.footafrica365.fr/medias/foot/Football365_664x376/CAN/87429_FOOT_EquipeNat_Cameroun7_PLG.jpg

L’état de grâce est terminé pour Paul Le Guen au Cameroun. Arrivé en juillet avec la mission de qualifier des Lions Indomptables, mal embarqués, pour la prochaine Coupe du monde, le technicien avait réussi à faire l’unanimité autour de son nom. Les performances des Lions Indomptables en Angola ont fait voler ce consensus en éclats. Depuis lundi soir, tous les talk-shows ou les éditoriaux consacrés au sport-roi du Cameroun, parlent de Paul Le Guen. Il lui est reproché pêle-mêle sa gestion de l’effectif, ses conditions de traitement et surtout la sensation de passer au second plan.

Fort de la qualification au Mondial obtenue en novembre dernier, Paul Le Guen avait prolongé son contrat à ses conditions, ne cachant pas que la CAN Orange 2010 n’était pas un objectif. Roger Milla, invité de Fou Fou Foot, sur la chaîne TV nationale, lui en fait le reproche. « Il faut faire preuve d’humilité, a déclaré l’ancien international. Personne ne prépare une compétition en 4 jours. » Sur le même plateau, Bouba Ngomna, journaliste, évoque, lui, les moyens mis à sa disposition : « ce sont quand même les contribuables qui lui paient ce salaire. Et c’est beaucoup d’argent. » Isaac Sinkot, champion d’Afrique 1984, va plus loin : « dire que la CAN n’est pas un objectif n’est pas juste. On en a gagné 4 et on a plus de chance de la gagner que la Coupe du monde. »

Bell hausse le ton
Les choix des hommes lui sont aussi reprochés. Franck Happi, consultant sur Stv, chaîne privée basée à Douala, estime que ce sont ses cadres qui ont maintenu Carlos Kameni à son poste alors que le dernier rempart des Lions a été impliqué sur plusieurs buts. Milla évoque la question des générations, « ce n’est pas parce qu’un joueur a de l’âge qu’il ne peut plus apporter quelque chose. Il faut incorporer des jeunes, mais il faut qu’ils le méritent sur le terrain. » Si les avis sont unanimes pour dire que l’équipe est sortie sur son meilleur match, Joseph-Antoine Bell en remet une couche. « S’il y avait eu 4 ou 5 jours supplémentaires, il aurait pu trouver cette équipe avant le début de la compétition », a déclaré l’ancien international.

Des analystes lui reprochent aussi de ne pas passer par le Cameroun, pour y dénicher des joueurs. Le technicien breton a annoncé, à cet effet, un stage avec 28 joueurs locaux avant la Coupe du monde. Enfin, le contrat liant Le Guen au Groupe Canal+, dont il est consultant pour les matchs anglais, fait aussi jaser. « On voudrait qu’il s’occupe de nous en priorité », déclare Ngomna. Certains estiment que le stage court s’explique par le fait qu’il devait commenter la Premier League. Le plus gros point noir demeure toutefois son absence à la conférence de presse d’après le match Egypte - Cameroun. Excédé par l’attente, l’ancien du PSG avait quitté la salle de presse et livré ses impressions sur un plateau de ... Canal+ Horizons.

Joseph Djomo (Rdaction Football365/FootSud)

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE