15/06/2009 03:40:54
L'Espagne sans opposition
L'Espagne a dominé la Nouvelle-Zélande 5-0 pour son premier match en Coupe des Confédérations, dimanche à Rustenburg en Afrique du Sud. Les champions d'Europe, favoris de leur poule, prennent la tête du groupe A, après le match nul entre l'Afrique du Sud et Irak (0-0).
-
Yahoo
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Depuis son sacre à l'Euro 2008, l'Espagne ne perd plus. Et ce n'est pas la Coupe des Confédérations qui l'a arrêtée. Passée sous les ordres de Vicente Del Bosque, la Roja pourrait rentrer dans l'histoire en Afrique du Sud. Invaincus depuis 33 matches, les Espagnols sont à deux matches du record détenu par le Brésil (décembre 1993 - janvier 1996). S'ils terminent le premier tour invaincus et évitent une désillusion en demi-finale, ils passeront devant les Brésiliens. Face à la Nouvelle-Zélande, les Ibériques n'ont pas eu le temps de trembler : dès la 6e minute, Fernando Torres a tué le match en réalisant un triplé en onze minutes de jeu. Un coup du chapeau déjà réussi contre San Marin sur la route du Mondial-2006 (6-0).

Devant un excellent Cesc Fabragas, buteur avant la demi-heure de jeu, David Villa a inscrit son 43e but avec la sélection espagnole (48e), lui qui est à deux buts de devenir le deuxième meilleur réalisateur espagnol de tous les temps devant l'intouchable Raul (44 buts). Au final, une correction logique face aux Kiwis, 82e au classement FIFA, qui n'ont toujours pas marqué le moindre point en sept matches de Coupe des Confédérations. Lors de l'unique rencontre entre les deux équipes dans un tournoi officiel, les Ibériques s'étaient imposés 13-0 lors la Coupe du Monde des moins de 17 ans en 1997...

Une AfSud décevante

La première journée de la Coupe des Confédérations dimanche a été marquée par une terne performance du pays hôte, l'Afrique du Sud, incapable de battre l'Irak (0-0). La Fifa compte beaucoup sur les Bafana-Bafana sud-africains pour électriser les foules et assurer le succès populaire d'une compétition qui doit servir de répétition générale à un an de la Coupe du monde. Mais les 48.837 spectateurs présents à Ellis Park pour soutenir leurs héros n'ont pas eu beaucoup de spectacle à se mettre sous la dent. L'Afrique du Sud a monopolisé le ballon, s'est créé quelques occasions, mais a manqué de tranchant. "(Les Irakiens) ont essayé de paralyser le match", a accusé après coup Joel Santana, sélectionneur frustré des Sud-Africains.

Les forces en présence dans le groupe A se sont révélées: l'Espagne semble intouchable, et la Nouvelle-Zélande destinée à jouer les faire-valoir. La deuxième place, qualificative pour la demi-finale, se jouera entre les Sud-Africains et les Irakiens, pour qui il s'agira de battre les "Kiwis" en soignant la différence, et si possible de tenir tête aux Espagnols.

-

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE