15/02/2010 15:25:46
Football: Marvin et Jol Matip prts pour les Lions Indomptables
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

A la 27è coupe d’Afrique des nations (CAN) de football jouée du 10 au 31 janvier 2010 en Angola, le Cameroun était représenté par 22 joueurs. Au lieu de 23 comme le veut les textes réglementaires en matière de nombre de joueurs devant prendre part à cette compétition. Ce, à cause de la défection du jeune footballeur Joël Matip, à quelques jours du démarrage de la compétition. Un forfait enregistré à cause du laxisme des autorités sportives camerounaises qui ne s’étaient pas prises à temps pour établir au jeune Joël Matip un passeport camerounais. C’est, sur le tard, qu’une délégation camerounaise s’était rendue en Allemagne, au moment où le jeune footballeur et son équipe Shalke 04 étaient en stage. Paul Le Guen, l’entraîneur des Lions Indomptables, bien que déçu par l’absence de ce jeune footballeur, avait annoncé qu’il compte sur lui pour l’avenir.

C’est effectivement, pour cet avenir, qu’après la débâcle des Lions Indomptables à la CAN angolaise, les autorités sportives camerounaises ont décidé de mettre les bouchées doubles pour enfin enrôler ce jeune footballeur. Et partant, son frère aîné Marvin Matip. Un défi relevé, à en croire des sources tant au ministère des Sports et de l’éducation physique (MINSEP) qu’à la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), qui soutiennent que ces deux jeunes footballeurs obtiendront leurs passeports camerounais ce lundi 15 février. Ceci est, révèlent ces sources, le résultat d’une mission composée de André Nguidjol Nlend le directeur administratif des équipes nationales de football du Cameroun et d’un haut fonctionnaire de la direction de l’Emi-immigration à la Police camerounaise, qui s’est rendue en Allemagne en début de semaine dernière, pour des discussions avec les deux joueurs et leurs parents.

Nés de père camerounais et de mère allemande, les deux joueurs qui évoluent en Allemagne ont été sollicités par les responsables sportifs du Cameroun depuis plusieurs années. Ce fut d’abord l’aîné, Marvin Matip. « Seulement ce dernier qui avait évolué avec les sélections des moins de 20 ans et qui a été champion d’Europe il y a quelques années, n’a pas eu la chance de continuer avec la sélection senior. A la demande de l’entraîneur Jules Nyongha alors entraîneur principal des Lions, une mission avait été envoyée par monsieur Augustin Edjoa ministre des Sports de l’époque et la fédération camerounaise de football. Malheureusement dans un imbroglio totalement camerounais, le jeune camerounais n’a pas pu rejoindre la sélection d’origine de ses parents. Puis, atteint par la limite d’âge (21 ans), il ne pouvait plus jouer avec les Lions jusqu’en mai dernier, moment où la FIFA a revu ses textes », explique nos confrères du site Internet de La Gazette olympique qui, par ailleurs, révèle que le haut fonctionnaire de la police ayant fait partie de la mission en Allemagne n’était autre que le directeur de l’Emi-immigration en personne, le commissaire Motaze.

Avec la possibilité d’enrôler enfin ces deux jeunes footballeurs frais qui sont de pièces maîtresses dans leurs équipes en Allemagne, le Cameroun sort quelques épines de son pied, dans la perspective du Mondial 2010 en Afrique du sud.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE