25/02/2010 05:15:10
Inter, constat mitigé
L'Inter Milan a remporté la première manche contre Chelsea (2-1), mais le but concédé à domicile pourrait lui coûter cher dans trois semaines.
Emery TAISNE
lequipe.fr
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

http://img.lequipe.fr/Medias/Football/201002/650x475/milito-met-l-inter-sur-orbite.jpg

La victoire de l'Inter Milan contre Chelsea (2-1), mercredi, en huitième de finale aller de la Ligue des champions, offre deux lectures contradictoires. Si les Nerrazzuri conservent toutes leurs chances de qualification avant de se rendre à Stamford Bridge dans trois semaines, le but inscrit par Salomon Kalou dès la reprise après une erreur de Julio Cesar maintient également celles des Blues intactes. Après deux éliminations à ce même stade de l'épreuve contre des formations anglaises, l'Inter devra veiller à ne pas regretter son manque d'initiative. En décidant d'abandonner volontairement la conduite des opérations aux Blues après l'ouverture du score rapide de Milito (2e), l'équipe entraînée par José Mourinho s'est logiquement exposée à ce type de scénario.

Contre une formation londonienne étonnamment timorée, pas très inspirée et pas franchement vernie, l'Inter n'a jamais semblé vouloir aller au-delà de la préservation de son maigre avantage, se contentant de répondre -avec brio- au défi physique imposé par les Blues. La bataille tactique annoncée a eu lieu. Et à ce jeu-là, les Milanais se sont montrés les plus réalistes convertissant deux de leurs trois occasions franches. Contraints de se porter de nouveau vers l'avant après l'égalisation londonienne, les joueurs de José Mourinho ont immédiatement fait mouche par l'intermédiaire de Cambiasso qui s'y est repris à deux fois pour laisser Petr Cech sans réaction (55e). A se demander ce qu'aurait pu donner le score si l'Inter avait décidé de poursuivre dans cette voie...

Sans solution face au bloc défensif qui leur était proposé, les protégés de Carlo Ancelotti se sont montrés dominateurs jusqu'au bout. Mais leur entêtement à vouloir passer par l'axe n'a pas payé face à une arrière-garde emmenée par un Lucho énorme mercredi soir. Outre un duel perdu par Drogba devant Julio Cesar, ils pourront regretter un tir sur la barre de l'international ivoirien (15e), le traitement que lui a réservé Samuel sur chaque coup de pied arrêté et un penalty non sifflé pour une (nouvelle) faute de l'Argentin sur Salomon Kalou (45e+1). Comme un symbole de cette soirée où pas grand chose n'a voulu lui sourire, Cech, s'est blessé tout seul à un mollet et a été contraint de céder sa place à Hilario (61e)... «Pour la première fois depuis quatre ans, l'Inter abordera son huitième à l'extérieur avec l'avantage, s'est félicité Mourinho. Mais ce n'est pas une garantie»

Emery TAISNE

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE