26/02/2010 06:52:19
FIFA : Hayatou prt défier Blatter ?
Issa Hayatou pourrait retenter sa chance, l’année prochaine, dans l’élection à la tête de la FIFA Déjà candidat malheureux en 1998 et 2002, Issa Hayatou, le controversé président de la CAF, pourrait prendre position face à Sepp Blatter lorsque le bail du Suisse à la tête de la FIFA prend fin l’année prochaine. Pour la troisième fois.
Afrik.com
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

A bientôt 74 ans, Sepp Blatter préside la FIFA depuis 1998. Son bail prend fin l’année prochaine mais le Suisse ne semble pas disposé à laisser la main. A moins que l’on n’y force...

Ainsi, la semaine dernière, le boss de la confédération asiatique de football, le Qatari Muhamed Bin Hammam, a promis qu’il allait trouver un candidat à opposer au controversé Blatter. Ce candidat s’est auto-déclaré il y a peu.

Hayatou-Blatter, la belle

Issa Hayatou, le président de la Confédération africaine de football, a ainsi expliqué que les instances continentales n’avaient pas encore décidé si elles allaient soutenir Blatter. Une confession en forme de lancement de campagne, même si le Camerounais s’en défend : "Je suis dans une position un peu difficile puisque je vais partie membre du comité exécutif de la FIFA et le président de la CAF. Je ne suis pas autorisé à prendre cette décision tout seul. Pour ça, il faudra que je consulte la grande famille du football africain et qu’on discute des déclarations du délégué asiatique. Si je dis quelque chose maintenant, on va dire que je suis autoritaire. Je préfère en parler plus tard…"

Issa Hayatou est un président de la CAF controversé, fortement critiqué ces derniers temps, notamment à cause de sa gestion du drame togolais et de la décision de bannir les Éperviers pour deux Coupes d’Afrique des Nations sous le fumeux prétexte d’une "ingérence gouvernementale".

Deux hommes controversés

Depuis son élection à la tête de la Confédération africaine, Hayatou a tissé des liens privilégiés avec l’UEFA, qui avait déjà soutenu la candidature du président camerounais lors de l’élection de 2002 qui a opposé Blatter à… Hayatou.

En 2002, comme en 1998, le Suisse avait disposé du Camerounais dans un duel hautement politique, loin d’un affrontement entre gentlemen. Coups bas, grandes déclarations, trahisons... ont été récurrents lors des deux premiers affrontements entre deux figures du football mondial. Quoi qu’il en soit, en cas de victoire de l’un ou de l’autre candidat, c’est le football qui serait le grand perdant.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE