04/03/2010 18:32:28
L'Afrique peut s'inquiéter
A quelques mois d'accueillir l'évènement planétaire numéro un, le continent africain n'a pas rassuré sur le plan sportif. L'Algérie et la Côte d'Ivoire corrigées à domicile, l'Afrique du Sud petits bras : le chemin est encore long pour les représentants africains.
Figaro
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

http://www.lefigaro.fr/medias/2010/03/04/sport24_358471_6194903_3_fre-FR.jpg

Seul Algérien surnageant au naufrage de son équipe, Karim Matmour aura tout tenté Crédits photo : DPPI

 

L'Algérie redescend sur terre
«Je pense réellement que l'Algérie a de grandes chances et surtout les moyens de prendre le second billet qualificatif derrière l'Angleterre». Présent lundi à Alger lors du tournoi futsal entre l'équipe de France 98 et une sélection d'anciens joueurs algériens, Aimé Jacquet s'est montré plutôt optimiste quant aux chances de l'Algérie en Coupe du Monde. 48 heures plus tard, les propos de l'ancien sélectionneur français perdent quelque peu en crédibilité. Car durant ce laps de temps, l'Algérie s'est lourdement inclinée à domicile face à la Serbie lors d'une rencontre amicale disputée à Alger (0-3). Suffisant pour remettre en cause tout le travail réalisé jusque-là ? Assurément non. Mais la veste prise devant une équipe serbe que l'on connaît bien devant plus de 70 000 spectateurs en furie, a permis aux Fennecs de mesurer tout le chemin qu'il leur reste à parcourir avant de pouvoir prétendre titiller les favoris. Dans un groupe très relevé (Angleterre, Etats-Unis, Slovénie), les protégés de Rabah Sâadane devront se mettre au niveau d'entrée. Et surtout, ne pas rééditer la piètre performance de mercredi ou encore celle face à l'Egypte en demi-finale de CAN.

La Côte d'Ivoire sombre
La maison ivoirienne brûle, les Eléphants prennent l'eau. Appelez cela comme vous le voudrez, toujours est-il que la Côte d'Ivoire est bien loin du compte à moins de 100 jours du Mondial. Opposés à une Corée du Sud loin d'être terrorisante, les coéquipiers de Drogba, sans entraîneur et à domicile, se sont montrés impuissants, encaissant deux buts (0-2). Pourtant, ils n'auront pas démérité, mais toujours victimes de leur incapacité chronique à concrétiser, ils n'auront fait qu'illusion. Un énième revers qui rend quelque peu risibles les propos du ministre des sports juste avant la rencontre. Mauvais ami avec la modestie, Mel Eg Théodore, dans une entrevue accordée à Sport Ivoire, s'exprimait sur les chances de son pays en Coupe du Monde. Petit passage : «Je crois que nous allons aller très loin dans cette Coupe du Monde. Je dirai même allez jusqu'au bout. Notre équipe nationale est une équipe de grande valeur. La preuve est que quand nos joueurs sont absents de leur club respectif, ces équipes plongent». Mal renseigné M.Théodore ?

Un Cameroun toujours insipide
Eto'o espère triompher en Afrique du Sud. Le Cameroun croit dur comme fer en sa bonne étoile. Mercredi soir dans un Stade Louis II étonnement bien garni, les Lions Indomptables ont compris que la place réservée au hasard sur un terrain de football était infiniment petite. Face aux champions du monde italiens, le Cameroun a certes tenu le choc mais n'a pas rassuré ses fans (0-0). Un résultat encourageant en apparence seriez-vous tentés de dire ? En temps normal, bien évidemment que tenir en échec la formation de Lippi a de quoi donner des ailes. Sauf que mercredi, le technicien italien en a profité pour faire tourner son effectif et tester quelques nouvelles têtes. Ainsi, le onze camerounais, pourtant rodé, a eu en face de lui des joueurs de second plan tels que Marchetti, Bonucci, Cossu, Magio ou encore Criscito. Et à moins d'être un acharné de Serie A, ces noms n'évoquent pas grand-chose. En somme, un résultat qui ne doit pas rendre secondaire les maux camerounais. Sans cela, la chute risque d'être douloureuse en Afrique du Sud.

L'Afrique du Sud loin du compte
Dominée de la tête et des épaules par l'Espagne mercredi à Saint-Denis (0-2), la France a néanmoins des raisons d'espérer. Non pas sur le plan du jeu, mais au regard de ses adversaires. Ou plutôt d'un de ses adversaires. Car si le Mexique face à la Nouvelle-Zélande (2-0) et l'Uruguay devant la Suisse (1-3) ont montré un visage plutôt conquérant, l'Afrique du Sud, elle, a été ridicule contre la Namibie (1-1). Tête de série du groupe A en vertu de leur statut de pays-hôte, les Bafana Bafana n'ont pas rassuré la population locale à quelques mois du début des festivités. Certes amputés de certains cadres, les coéquipiers de Steven Pienaar ont concédé le nul face à une formation composée essentiellement d'amateurs et classée 89e au classement FIFA. Du pain béni pour la France ? Attention toutefois à ne pas sous-estimer la ferveur locale, souvent décisive dans ce genre de compétition.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE