17/03/2010 15:38:26
La spéciale de Mourinho: Eto'o envoie l'Inter Milan en quarts de finale
lusofoot.fr
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

    http://cache.daylife.com/imageserve/08cdamQ4f7baU/610x.jpg

Pour son retour à Stamford Bridge à la tête de l’Inter Milan, José Mourinho a éliminé son ancienne équipe de la course à la Ligue des champions. Samuel Eto’o a inscrit l’unique but de la rencontre peu après le dernier quart d’heure et propulse le club milanais en quart de finale.

 

Chelsea n’avait plus perdu à domicile en C1 depuis 4 ans. Il aura fallu que José Mourinho revienne au bercail (une première depuis septembre 2007) pour mettre fin à cette invincibilité. L’entraîneur portugais de l’Inter Milan est arrivé sur la pelouse de Stamford Bridge avec cinq minutes d’avance sur l’entrée des joueurs, entouré par une horde de photographes bien décidés à immortaliser le moment. Sous le crépitement des flashs, il a ainsi pu savourer l’accueil chaleureux offert par le public anglais qui a tenu à remercier en portugais celui qui s’est autoproclamé The Special One lors de ses belles années londoniennes. Mais, le visage de Mourinho ne laissait passer aucune émotion. Il était déjà dans sa partie et préparait avec malice son coup.

Pour défier son ancienne équipe, le technicien nerazzuro a monté une formation résolument tournée vers l’offensive avec trois attaquants: Pandev à droite, Eto’o à gauche et Milito au centre. Ce qui a rendu la partie agréable avec du jeu et des occasions de part et d’autre. Ballack manquait d’ouvrir le score pour Chelsea avec une frappe qui rasait le montant de Julio César (10e). Eto’o d’une tête piquée, envoyait le ballon au-dessus des cages de Turnbull (34e) et Motta sauvait les siens devant Anelka (41e). En seconde période, Malouda testait les gants du portier intériste (52e) et Zhirkov, d’un retour impérial, empêchait Pandev de marquer (58e). Finalement, Eto’o trouvait l’ouverture sur une magnifique passe en profondeur de Sneijder. Parfaitement lancé à la limite du hors-jeu, l’international camerounais prenait le meilleur sur Ivanovic et trompait le portier londonien de l’intérieur du pied droit (1-0, 78e) à la plus grande joie de Mourinho qui bondissait de son banc. Un coup de poignard à l’entrée des dix dernières minutes de la fin du match. Le coup parfait.

Dès lors, le Lusitanien multipliait la gestuelle depuis le banc de touche, donnant des consignes aux fidèles Zanetti et Cambiasso. Mariga (83e) et Materazzi (91e) rentraient en jeu pour tenir le résultat. Pour cela, Mourinho pouvait également compter sur Drogba, trop nerveux dans tout ce qu’il a entreprit hier soir et expulsé par l‘arbitre allemand, M.Stark, pour une prise de judo dans la surface de réparation sur Motta (85e). En supériorité numérique et devant au score, l‘Inter Milan gérait tranquillement la fin de la rencontre et faisait tourner le ballon sous les « olés » des bruyants tifosi qui avaient fait le déplacement. Durant la dernière minute du temps additionnel, Mourinho rentrait aux vestiaires pour célébrer la qualification loin du regard de ses anciens protégés. Un signe de respect. Chapeau l’artiste.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE