12/04/2010 12:28:51
Après la prospection, Paul Le Guen explique ses choix
Nadege Christelle Bowa
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille


Il s’agissait pour Paul Le Guen qu’assistait hier dimanche 11 avril 2010 son adjoint Yves Colleu, d’expliquer entre autres, ses choix pour le stage consacré aux joueurs locaux qui commence ce lundi 12 avril 2010 au stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. La liste des 26 footballeurs convoqués par Paul Le Guen, à partir des propositions de son adjoint après prospection, fait couler beaucoup d’encre et de salive. Pour certains, les noms qui y figurent ont été choisis de façon complaisante. Avis que bien entendu, ne partage pas Paul Le Guen. Pour qui, ce sont des jeunes à qui on veut donner leur chance. Des joueurs que le technicien breton et son adjoint observeront en situation dès ce lundi 12 avril.

« Ce sont des joueurs qui montent en puissance. Par exemple Choupo-Moting est germano-camerounais et cela nous intéresse parce qu’on est toujours à l’affût. On essaie de renforcer notre sélection. Je trouve qu’il est de notre responsabilité aussi de voir au-delà de la Coupe du monde. On a sélectionné Matip parce qu’il nous intéresse, parce qu’il est d’ores et déjà presque titulaire avec Schalke 04. Il a joué des matches très importants. Mais ce choix va au-delà de la Coupe du monde. Ce sont des joueurs qui ont une espérance de vie en sélection, de 5 ans, 8, 10 à 12 ans. Et il est de notre responsabilité, le plus tôt possible, de les sélectionner sous le maillot du Cameroun. On est attaché à ce maillot et on veut préserver les intérêts de la sélection du Cameroun. Il est de notre devoir de détecter le plus tôt possible ces jeunes talents qui peuvent renforcer la sélection des Lions Indomptables », a par ailleurs laissé entendre Paul Le Guen, s’agissant des joueurs évoluant sous d’autres cieux.

A propos de la sélection complaisante

Les journalistes n’ont pas manqué de signifier leurs doutes quant à la manière dont s’est déroulée la prospection des joueurs locaux. Ils pensent notamment que des intérêts inavouables ont prévalu lors de la constitution de la liste par Yves Colleu. Pour Paul Le Guen, il ne fait aucun doute qu’ils se trompent « très lourdement » car, « on a dit ce qu’on ferait et on l’a fait d’accord. Votre jugement sur notre prospection c’est votre avis, on le respecte mais on ne le partage pas. Je trouve que le travail qu’on a fait est professionnel. Vous estimez autre chose, libre à vous », lance-t-il avant de passer la parole au véritable interpellé Yves Colleu. Celui-ci est revenu sur sa méthode de travail pendant cette période : « Cette liste, je ne l’ai pas inventée. Elle est tirée des observations que j’ai pu faire auprès de la sélection A’ ; les matches que j’ai observés ; des discussions que j’ai eues avec des entraîneurs nationaux et de clubs, tous m’ont proposé un certain nombre de joueurs, m’ont conseillé, m’ont fait des propositions et à partir de là, j’ai fait la synthèse et décidé de constituer une liste de 26 joueurs que j’ai proposée à Paul et qu’il a validé...j’espère que les 26 joueurs qui seront là toute la semaine prochaine, démontreront qu’ils méritent d’avoir eu leur chance ».

C’est quasiment les mains sur le cœur que le sélectionneur soutient défendre les intérêts du Cameroun. S’agissant des pressions passées ou à venir, Le Guen répond qu’il fera « mes choix quand bien même il y aurait des pressions, ce serait mes choix tout le temps. Vous pouvez penser autre chose ». L’objectif de ce stage qui s’ouvre a été également abordé par les panélistes interrogés par les journalistes. Ils voulaient notamment savoir si le but est de pourvoir des postes spécifiques en talents. Paul Le Guen avoue que oui sans toutefois s’attarder sur lesquels parce que, « sinon, c’est compliqué pour les autres ». L’on retiendra que les séances sont ouvertes aux journalistes qui pourront s’entretenir avec le staff et les joueurs.

Une autre conférence est prévue vendredi prochain au terme dudit stage. L’on saura probablement à cette occasion, quels joueurs locaux ont définitivement impressionné les sélectionneurs. Qui, comme ils l’ont indiqué n’entendent pas sélectionner uniquement « pour contenter le peuple » mais pour le bien de l’équipe nationale.

Nadege Christelle Bowa

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE